Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 18:42

Vendredi 5 juin était inauguré rue de Solferino, le premier foyer de jeunes travailleurs de Colombes. Ancien bar-hôtel fermé pour insalubrité, avant d’être préempté par la Ville en 2006, le projet, porté par P. Sarre, V. Monge et moi-même, a été mis en œuvre sous la précédente mandature grâce à un partenariat complexe mais efficace qui a su se construire dans la durée.

Maître d’ouvrage du projet, l’association FREHA, est membre du mouvement Emmaüs. FREHA construit, réhabilite, gère un patrimoine de 1500 logements en Ile-de-France et participe activement à la lutte contre la crise du logement, la précarisation des ménages et le décrochage social.

Thierry Debrand, directeur de FREHA, s’est félicité de pouvoir réaliser ce type de logements dans l’ouest parisien et a encouragé les maires à prendre exemple sur Colombes pour réaliser des petites structures comme celles de Solférino. Il s’est également félicité du soutien du Conseil Régional, financeur important sur l’ensemble des projets de FREHA en Ile-de-France.

Jean-Pierre Vignaud, président de l’Appart, a rappelé que si l’association était jeune (2002), elle avait aussi une expérience antérieure au titre de l’ancien FJTT de Gennevilliers. Son savoir-faire l’a conduit à intervenir dans plusieurs communes de petite couronne, et notamment dans la boucle-nord des Hauts-de-Seine, car l’habitat des jeunes est aussi une question de territoire.

L’immeuble, véritable taudis à l’origine, a été totalement réaménagé intérieurement, et malgré une configuration particulière, cette restructuration est un beau succès. Le coût de l’opération est d’environ 2,1 millions d’euros, financés par la région Île-de-France (27%), la Ville (22 %), l’État (21 %), ainsi que la CAF partenaire historique de FREHA, , le conseil Départemental, l’association des 4 Chemins, la fondation Abbé Pierre, le dispositif du 1 % logement et du mécénat .

Spécialisée dans l’accueil et l’hébergement temporaire des jeunes adultes, l’association L’Appart aura en charge la gestion du quotidien du foyer une fois que celui-ci sera opérationnel dans quelques semaines. Au total, cette résidence sociale comportera 14 studios de 18 à 20 m2, dont 2 accessibles aux personnes à mobilité réduite en rez-de-chaussée.

Y seront accueillies des jeunes de 16 à 30 ans, en voie de décohabitation, ou dont le projet socioprofessionnel nécessitera une mobilité immédiate, la proximité avec la gare du Stade est un atout non négligeable. La période d’occupation, pour chacun des résidents, ne pourra excéder les deux ans, ces logements étant conçus comme des logements relais.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick
commenter cet article

commentaires