Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 22:17

L’État a décidé de réduire de 30% la Dotation Globale de Fonctionnement, dotation accordée aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions. Cette baisse massive concerne chaque commune et intercommunalité. Sur la période 2015/2017, les collectivités locales verront donc leurs dotations baisser de 11 milliards.

Si la participation des collectivités à l’effort national de redressement budgétaire est légitime, il serait inacceptable que ce soit au prix d’une dégradation des services publics de proximité essentiels tels que les écoles, les crèches, les cantines, la culture, les bibliothèques etc. Car dans une période d’accroissement de la fracture sociale, de menace démocratique et d’enjeux environnementaux sans précédents, il faut au contraire renforcer les actions de solidarité et de développement (action sociale, pratiques culturelles et sportives, vie associative), mais aussi la gestion urbaine (propreté, entretien des espaces verts et des bâtiments communaux, ou encore la collecte des déchets). Il est aussi inconcevable de faire porter l'essentiel du poids du désengagement de l’Etat aux usagers ou aux contribuables locaux pour maintenir des services publics de qualité.

Pour les écologistes, dans un moment où les politiques publiques locales ont besoin de se renforcer pour assurer les solidarités, dans un moment où la COP21 démontre le rôle prépondérant des collectivités territoriales dans l’action environnementale, il nous faut pouvoir maintenir leur rôle dans le soutien à de nombreuses initiatives citoyennes qui appuient les collectivités dans leur mission. Cela doit être aussi l’occasion de repenser l’affectation des dépenses publiques et la notion d’investissement dans les communes et intercommunalités où des parts trop importantes de leurs budgets sont affectées à des projets d’aménagement qui ne sont ni sources de lien social, ni de services publics, et qui impactent négativement pour l’environnement et la biodiversité locale.

La Fédération des Elus Verts et Ecologistes appelle l’ensemble des élu-es à dialoguer avec les citoyennes et les citoyens de notre pays afin que cette réorientation budgétaire soit limitée et mieux conditionnée aux orientations territoriales en faveur d’un projet de transition écologique.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans collectivités
commenter cet article

commentaires