Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 18:14

Je voudrais tout d'abord rappeler quelques chiffres.

C'est François Fillon, alors 1er Ministre qui déclarait en 2007, avant la crise financière de 2008, "je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d'un Etat qui est depuis 15 ans en déficit chronique", ce qui incluait la période où Nicolas Sarkozy était ministre du budget dans le gouvernement Balladur entre 1993-1995.

Cela n'a pas empêché la dette publique d'exploser sous la mandature du couple Sarkozy-Fillon, passant de 1 253 milliards d'euros en 2007, à 1 869 milliards, soit une progression de pratiquement 50% de la dette de la France en 5 ans.

Si on lit et on écoute bien les propos actuels de Nicolas Sarkozy, il promet dorénavant, s'il est élu en 2017, de réduire la dépense publique de 100 milliards en 5 ans, en réduisant les dépenses de l'Etat, des collectivités publiques et des régimes sociaux, notamment les retraites et l'assurance-maladie. Votre ami fillon propose quant à lui 110 milliards de réduction de dépenses publiques, c'est-à-dire 20 milliards par an contre 10 milliards aujourd'hui.!

alors, dites-le franchement aux Colombiens; dites leur clairement que demain, si Sarkozy, Juppé ou Fillon étaient présidents, il y aurait encore plus de prélèvements, encore moins de dotations aux collectivités, encore moins d'emplois publics, encore moins de services publics qu'il n'y en a aujourd'hui.

Vous oubliez de nous dire, excusez du peu, qu'un fonds de soutien à l’investissement de 1 milliard est prévu en 2016.

Vous oubliez de nous dire que le périmètre d’éligibilité au Fonds de Compensation de la TVA (FCTVA) sera élargi aux dépenses d’entretien des bâtiments en 2016 et de voirie en 2017.

Vous oubliez enfin de nous dire que le gouvernement a annoncé que des modernisations comptables favorables aux collectivités territoriales seront mises en œuvre en 2016.

Depuis toujours, les écologistes affirment qu’il faut dépenser moins et dépenser mieux. La question est donc comment ?

Les écologistes ne sont pas partisans de la dépense à tout prix, et promeuvent des politiques fondées sur l’utilité et la sobriété, qui demeurent les conditions d’une politique d’investissement public dynamique au service de la transition écologique.

En ce qui concerne le fonctionnement :

Vous nous dites avoir économisé 4,8M€ en 2015. Or, vous écrivez que vous vous fixez comme prévision de dépense 128M€ en 2016 pour 132,9M€ inscrit en 2014.

Premièrement, ce n’est donc pas sur un, mais sur trois exercices que vous réalisez cette économie de 4,8M€, soit 1,5M€ par an. Je tenais à le préciser.

Deuxièmement, à quoi correspond cette économie ? Tout bonnement à la fermeture des spécialités du centre de santé, à la privatisation de l’entretien des bâtiments communaux, à la baisse de la subvention au SIVU COCLICO, à une baisse importante des effectifs de la ville, à la fermeture de l'Espace des 4 Chemins pour le louer à une école de commerce dont vous avez fait la promotion dans Colombes Mag, mais qui a déjà disparu du paysage, privant hélas le quartier du Petit Colombes d'un lieu d'activités. Par contre, le DOB se limite à dire que les effectifs seront stabilisés en 2016, sans nous expliquer leurs évolutions, qu’elles soient globales, par secteur d'activité, ou par statut professionnel.

En ce qui concerne les investissements,

Vous nous dites poursuivre le financement des opérations d’aménagement pour 6 M mais vous attendez le remboursement d'une avance de la CODEVAM de 8,5M€: recette nette: 2,5M€; vous indiquez que les 11M€ des terrains Thalès seront "probablement" payés en 2016 alors que vous avez voté leur paiement à fin mars; cette valse hésitation est surprenante; et évidemment vous n'indiquez aucune des recettes que vous allez forcément un jour inscrire en face. En fait, les 10M€ de Thalès, contrairement à ce que vous prétendiez il y a quelques mois, va être financé, et cela ne m’étonne pas, par de l'emprunt.

Vous nous parlez de travaux d’envergure pour le vieux clocher à parti de 2017, ce que je trouve très bien, mais n’indiquez aucun montant de dépense ni de recettes -les subventions - possibles.

Vous évoquez la rénovation du square Méderic- pourquoi pas - pour 600 000 € en 2016, mais là encore vous n’indiquez pas le montant de l’investissement global, ni les dépenses prévues au-delà de 2017, ni les subventions possibles.

Vous nous indiquez la rénovation de la pelouse du stade Charles Péguy et des installations du centre sportif Lagravère pour 1,3M€ (p17) ; Or le cout s'élève à 1,8M€ quand on additionne les chiffres que vous communiquez vous-même; il manque simplement les 459 000 € pris sur le budget annexe du parc Lagravère. Je ne trouve pas votre présentation très … sincère.

Et bien sûr, mais nous venons d'en faire la démonstration dans le débat consacré au Développement Durable, rien de sérieux sur l’adaptation de notre territoire au changement climatique, adossé aux enjeux de la COP21

Rien sur le soutien au commerce de proximité alors que l'on voit une enseigne nationale comme Orange déserter le centre-ville, des boutiques fermées dans le centre-ville ou à la gare des Vallées. Contrairement à ce que vous revendiquez, avec vous, Colombes semble de moins en moins attractif pour les commerçants.

Aucune information sur les programmes de constructions et de rénovations des écoles alors que celle de la maternelle JJ Rousseaux est lancée, celle de Charles de Gaulle Est était programmée.

Rien sur la culture et les pratiques artistiques, sur la diversité musicale, sur la mise en réseau des acteurs colombiens.

Rien sur le sport à part l’arc sportif sans contenu autre qu’immobilier. Rien par exemple sur l'intégration des nouvelles pratiques urbaines qui pourraient trouver toute leur place à Colombes.

Rien sur la solidarité et la lutte contre les inégalités sociales, environnementales et territoriales, contre l'exclusion, rien sur l’évolution des dépenses sociales. Rien dans le domaine de la santé, rien sur vos ambitions pour stopper la désertification médicale dans les quartiers populaires au moment même où vous rognez l'activité du centre de santé.

Rien sur le soutien aux associations dont on voit de plus en plus que certaines d'entre elles sont une nécessité pour accompagner des politiques publiques en difficulté.

En conclusion, je voudrais rappeler que contrairement à vos allégations, vous ne cessez d'augmenter les tarifs des services encore proposés aux Colombiens, et nous en rediscuterons encore tout à l'heure sur une délibération relative aux activités sportives. J’aimerais bien, d’ailleurs, pour le prochain conseil municipal, que vous nous indiquiez, en masse financière, l’évolution des recettes payées par les contribuables dans l’ensemble de nos équipements ces dernières années. Vous dites que les impôts sont stables, mais les tarifs des prestations demandées aux Colombiens ne cessent de progresser: la vérité, c'est que vous augmentez les impôts indirects des Colombiens, c’est que vous augmentez la fiscalité.

Bien évidemment, vous évoquez le renforcement de la sécurité, dont on sait depuis le dernier CLSPD du mois de décembre que cette mesure que vous avez déjà engagé depuis votre arrivée n’a pas empêché une recrudescence des atteintes aux biens, ceux-ci passant depuis votre arrivée aux affaires de 2280 à 2400 plaintes, selon les informations communiquées par le commissaire de police alors qu’elles n’avaient cessé de décroitre avant 2014. Je me souviens que le Préfet, monsieur Yann Jounot était venu à votre secours lorsque je vous avais questionné à ce sujet. La vérité, c'est que plus il y a d'augmentation des dépenses de sécurité - vidéosurveillance, policiers municipaux, armements- plus il y a d'atteintes aux biens à Colombes. C’est en partie votre échec.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires