Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 08:47

Madame la Maire,

"Vous nous dites pas tout", telle pourrait être le fil conducteur de votre projet de budget.

J'avais déjà relevé l'année dernière la capacité de votre adjoint aux finances à caricaturer et déformer les faits, à manipuler les chiffres. En 2016, vous continuez sur la même lignée. Ainsi vous nous présentez le départ de Thalès et la disparition progressive de sa compensation, comme une sorte de non recette, alors que cela appartient désormais au passé. Par contre, au plan économique, ce qui est certain, c'est que vous ne parvenez que peu à attirer grandes et petites entreprises à Colombes; l'immeuble West Plazza de HRO rue du Débarcadère, livré en 2013 est à peine rempli à la moitié de ses 30 000 m²; on voit là le peu d'efficacité de vos déplacements au SIMI et au MIPIM. Quant aux commerces, notamment ceux de la rue Saint-Denis, on voit que plusieurs ont fermé et ont du mal à retrouver repreneur ; on voit même certains de vos amis politiques propriétaires de murs de commerces s’adonner à la division de locaux pourtant déjà faible superficie.

Vous nous annoncez des pertes des moyens de fonctionnement de l'ordre de 84 M€, en additionnant les torchons et les serviettes, c'est-à-dire les baisses de dotations de l'Etat, la réforme des rythmes scolaires, la revalorisation des traitements des fonctionnaires, la montée en charge de la péréquation sans préciser que ces 84 M€ que vous jetez à la vindicte s'étale sur les 6 années à venir; à ce niveau, ce n'est plus de la prospective, cela relève de la boule de cristal et du grand n'importe quoi.

En 2 ans, la masse salariale, tous budgets confondus, passe de 78,4M€ à 76,8 M€, c'est-à-dire une diminution de 2% (1,6M€). Dans le même temps, vous avez supprimé 265 emplois (15% des effectifs pourvus), c’est-à-dire 130 agents chaque année. Le personnel de la ville est désormais devenu la traduction de votre désengagement pour certaines politiques publiques menées par la ville. Vous vous étonnez de perdre 190 000€ de recettes pour le Plan Local d’Insertion par l’Emploi, et j’insiste sur le mot « insertion » mais c’est vous qui avez fait le choix de ne plus le soutenir alors que vous auriez pu abonder aux financements européens au titre du FSE. Sans doute à l’insu de votre plein gré. Je peux aussi citer le centre de santé municipal qui a vu disparaitre les 2/3 de ses effectifs et les spécialités médicales proposées aux Colombiens. Sans oublier l’Espace des 4 Chemins, vide à ce jour, alors que vous aviez communiqué en septembre sur l’installation à cet endroit d’une école de commerce.

Après vous en être pris l'an dernier aux associations culturelles, aux musiques vivantes, et à la MJC que vous aviez amputée de 315 000€, on se demande quel mauvais coup vous préparez à cette dernière en lui baissant à nouveau sa subvention de 30 000€.

Vous vous en prenez clairement dans le budget au Centre Social et Culturel du Petit Colombes. C’est le seul des 3 CSC, tous situés dans des quartiers politique de la ville, à être traité de la sorte. On se demande sincèrement quel est l’objet de votre ressentiment à son égard pour baisser la subvention municipale de 8,5% alors que le CSC doit gérer son déménagement dans les nouveaux locaux de la rue Colbert en septembre.

Concernant les TAPs: dans votre choix de passer les TAPs de la semaine au vendredi après-midi, vous vous étiez dit que vous alliez réaliser une économie substantielle. La ville de Courbevoie indique ainsi que le passage au vendredi après-midi représentait une économie de 50% des coûts ; mais il est vrai que nous n’avons pas tout à-fait la même sociologie que cette commune. Alors je n’ose imaginer que vous passiez à la tarification sans avoir procédé à une simulation financière et tenté d’évaluer les recettes nouvelles que cela doit vous procurer. En fait vous fait et c'est tout bénéfice pour vous, au détriment de Certains colombiens.

Je n’imagine pas non plus que vous n’ayez pas croisé cette simulation financière avec l’impact géographique : quels sont les secteurs et groupes scolaires les plus concernés de Colombes soit par les recettes nouvelles, soit par la baisse de fréquentation des TAPs, car il va y avoir baisse de fréquentation: c'est aussi sur cela que vous misez.

Evidemment, je ne doute pas que vous vous soyez interrogé sur le fait que cela pouvait traduire, au-delà de l’aspect éducatif, un réel risque d’accroissement de l’exclusion sociale.

Et finalement, je pense que vous avez répondu à cette interrogation en faisant le choix de l’exclusion sociale. Pour une raison bien simple : c’est votre marque de fabrique : c’est la détestation des Gens de peu, comme l’écrivait le philosophe Pierre Sansot, il y a déjà bien longtemps. Peut-être vous devinait-il, par prémonition et par anticipation ?

Dans un quartier en grande difficulté, le Petit Colombes, où beaucoup d'habitants se disent abandonnés et oubliés depuis 2 ans, vous poursuivez votre travail de sape contre les pauvres que vous n'aimez décidément pas – et même contre les quelques réfugiés que vous avez refusés d’aider. A croire que vous passez vos journées et vos nuits à rêver du 16ème arrondissement de Paris. En faisant de la sorte, vous montrez que vous n'êtes pas la maire de tous les Colombiens, et c'est bien regrettable.

En ce qui concerne les investissements, je relève l’écart entre le rapport de présentation (page 32) et le budget primitif : dans le premier, les principaux investissements s'élèvent à 38M€, dans le second l’ensemble des investissements bondissent à 45,6M€ soit 20% de plus. Excusez du peu, mais il y a 7M€ sur les 45,6M€ pour lesquels vous ne donnez aucune explication.

Par ailleurs vous êtes bien silencieux sur l'acquisition des terrains Thalès à hauteur de 10,3M€, acquisition qui devait être réalisée fin mars (il vous reste une semaine), et bien silencieux sur les recettes correspondantes.

Pour conclure,

La vérité, contrairement à vous avez affirmé dans votre campagne d'affichage, c'est que vous augmentez les impôts indirects des Colombiens, les taxes, les redevances, les tarifs des prestations communales.

La vérité c'est que vous faites des économies sur le dos des associations et des Colombiens aux revenus les plus modestes en vous en prenant particulièrement à ce qui favorise le lien social, la culture, l’entraide et la solidarité.

La vérité, c'est que malgré les moyens que vous y mettez, la sécurité ne s'améliore pas avec une recrudescence des atteintes aux biens ces derniers mois.

Enfin, la vérité, c'est qu'il n'y a rien dans votre budget pour l’écologie et l’environnement et je comprends que vous m'ayez interrompu sur ce sujet lors du dernier conseil municipal : il y a des vérités qui fâchent. Il y a d’ailleurs un signe qui ne trompe pas : dans le rapport du budget primitif épais de 43 pages quand même, les mots "écologie", "environnement", "biodiversité" n'apparaissent jamais comme ils n'apparaissaient pas dans le rapport du Document d'Orientations Budgétaires de février. Quel gâchis.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires