Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 13:37

C'était une coïncidence: le jour des attentats de Bruxelles, deux documentaires passionnants étaient diffusés à la télévision : l’un de Sylvie Jezequel et Mathilde Damoisel sur l’histoire de l’empire ottoman et de sa désagrégation au 19ème siècle dans sa partie européenne (les Balkans) et au 20ème siècle dans sa partie moyen-orientale, la montée ou la négation d'Etats nationaux voire nationalistes s’appuyant sur des cultures propres ou au contraire fabriqués de toute pièce par la France et la Grande –Bretagne. Ce lent déroulement amène à peut-être mieux comprendre la situation présente de ces régions du monde, voire la revendication territoriale de l’Etat Islamiste.

L’autre documentaire de Rémy Ourdan relate le siège de Sarajevo il y a 20 ans aux portes de l’Europe, dans le cadre d’un conflit entre Serbes, Croates, Bosniaques, Musulmans, Chrétiens qui a fait environ 100 000 morts dont le crime de guerre de Srebrenica où 8 000 hommes musulmans ont été massacrés en juillet 1995. Le documentaire rappelle que 350 000 habitants ont été pris au piège par les paramilitaires serbes et ont survécu dans des conditions de vie inhumaines, qu’il y a eu plus de 11 000 morts. Le documentaire était magnifique (il a d’ailleurs été primé), car il fait appel à des témoignages très divers et tous poignants dans leur diversité et leur simplicité, à des images d’archives et à de très belles photos de cette époque.

Face à l’incrédulité d’une ville multiculturelle qui ne veut pas céder à la barbarie, face à la douleur atroce de perdre des proches, fauchés par ces éclats d'obus qui mutilent les corps, tuent indifféremment vieillards et enfants, un fait émerge : il faut résister à la barbarie. Cela passe évidemment par des mesures de guerre. Mais un sentiment fort, lancinant, permanant traverse aussi tout le documentaire, celui d’une humanité partagée sans laquelle la barbarie peut l’emporter.

C’est à cette humanité-là que je pense après les attentats de Bruxelles hier, ceux de Paris Londres, Madrid auparavant,

C’est à cette humanité-là que je pense quand je vois que près de 5 millions de personnes sont déplacées en Syrie, que des milliers d’entre elles cherchent à gagner l’Europe, sont violentées, violées sur leurs parcours d’exil, parquées dans des camps quand elles ne meurent dans les eaux de la Méditerranée.

C’est à cette humanité-là que je pense quand je vois que l’Europe passe un accord avec la Turquie en renonçant à ses valeurs.

C’est à cette humanité-là que je pense quand je vois que l’Europe ne sait plus faire envie.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick
commenter cet article

commentaires

Recherche