Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 18:47

Le résultat cumulé du budget indique que :

  • les dépenses (fonctionnement+investissement) progressent de 14% en un an, passant de 268,2M€ en 2014 à 308,3M€ en 2015
  • Quant aux recettes elles ne progrssent que de 9,6%, passant de 294,2 M€ à 322,4M€

Vous avez donc un différentiel de presque 5 points correspondant à plus de 14 M€.

Tout ceci mérite explication. Vous vous essayez à cet exercice en mettant l'essentiel de cet écart sur le dos des baisses de dotation. Or, ce n’est pas le cas et finalement vous démontrez que vous n'êtes pas meilleurs gestionnaire...

Le fonctionnement:

Dans vos documents, vous nous indiquez avoir fait des économies de l'ordre de 6,3 M€ en 2015, dont 3,3 M€ sur les charges à caractère général, 2,7 M€ sur la les salaires, et 300 000 € sur les charges financières.

Il n'y a pas de mystères et nous avions pointé, lors du débat d'orientation budgétaire en février, et du vote du budget en mars, ce que vous nous annoncez ce soir.

Charges à caractères général:

En 2014, lors du vote du budget primitif, vous affichiez une dépense de 31,3 millions de dépenses, mais seulement 28,9 millions d’euros avaient été dépensés.

En 2015, vos prévisions de dépenses étaient certes légèrement inférieures à 2014, à hauteur de 30,1M€, mais le réalisé se situe à 29,2% soit un accroissement de 1% correspondant à une évolution de 300 000€.

Entre hausse et baisse des charges, on comprend vite que vos économies ont été réalisées sur le dos des salariés, et on ne peut que se demander quels seront les secteurs supprimés ou diminués en 2016.

A titre d'illustration, parmi les explications que vous fournissez sur sur la hausse des dépenses, la principale est "le déploiement du nouveau marché de nettoyage des bâtiments" pour 600 000€. En clair, c'est le cout de la privatisation de l'entretien des bâtiments municipaux. Dans votre grande discrétion, vous ne dites pas quel en était le cout en année pleine auparavant, et donc l'économie réalisée car dans les faits il n'y a sans doute pas d'économie réalisée. Votre mesure était strictement idéologique.

Masse salariale

En 2 ans, la masse salariale, tous budgets confondus, est passée de 78,4M€ à 76,6 M€, c'est-à-dire une diminution de 2% (1,9M€). Dans le même temps, vous avez supprimé 265 emplois (15% des effectifs pourvus), c’est-à-dire 130 agents chaque année. ce que vous dénommez, je cite " une légère diminution de la masse salariale". Mais ces chiffres de réduction massive du nombre d'agents n'apparaissent jamais dans votre document. Si les agents de la ville savent précisément comment vous les traitez et les maltraitez, les Colombiens doivent aussi le savoir.

Baisse des charges financières pour 300 000€

Vous bénéficiez, et c'est tant mieux, de ce que l'opposition nationale reproche au gouvernement à savoir des taux historiquement bas des marchés financiers, ce qui vous a permis de renégocier quelques emprunts; heureusement que vous l'avez fait.

la baisse des charges de gestion:

En clair, elles correspondent à la baisse massive de la subvention à la MJC de l'ordre de 300 000€, et du traitement des impayés ou retards de paiement pour 650 000€ de particuliers, d'artisans et de commerçants, toutes sortes de personnes en difficulté et qui ne sont visiblement pas dans vos petits papiers.

la hausse des dépenses de péréquation pour 600 000€

Colombes est une ville riche. Peut-être moins riche que quelques autres dans les Hauts-de-Seine, mais plus riche que de nombreuses autres communes. Il est normal, dans le contexte actuel, que la commune contribue au FPIC.

En termes de recettes, vous bénéficiez de recettes exceptionnelles pour 7 M€, provenant de la CODEVAM (ZAC Champs Philippe), de cession foncières (terrain rue Saint-Denis). Ces recettes, programmées depuis plusieurs années semblent vous dépiter, tout comme la dotation de compensation du départ de Thalès vous avait dépité en 2014. Et pourtant c'est de la bonne gestion à mettre à l'actif de notre mandature.

La fiscalité des ménages:

Vous avez communiqué sur l'absence de hausse - relative puisque les bases augmentent- des impôts locaux, mais on note que les tarifs des activités payantes explosent de 12%, pour une partie par des décalages d'encaissement, mais surtout parce que vous avez fait le choix d'afficher une neutralisation des impôts locaux payés par les contribuables, et de la compenser par une hausse des tarifs des activités acquittés par les usagers.

Je concluais mon intervention au mois de mars sur les mots suivants, qui étaient même en deça de ce que les Colombiens pouvaient imaginer:

"La vérité, contrairement à vous avez affirmé dans votre campagne d'affichage, c'est que vous augmentez les impôts indirects des Colombiens, les taxes, les redevances, les tarifs des prestations communales."

L'investissement:

dépenses d'équipement:

Sur les 63,1M€ de dépenses d'équipements ouverts en 2015, seulement 22,9 M€ ont été dépensés et 16,2M€ ont été annulés. Les dépenses réelles d'équipement votées au budget primitif s'élèvent à 43,3M€ (en réalité, les dépenses réalisées et celles restant à réaliser se montent à 46,7M€) soit un taux de réalisation de 53%, et je me demande quel sera le montant du reste à réaliser qui sera effectivement abandonné au final.

remboursements anticipés:

compte-tenu de la conjoncture financière favorable, vous avez remboursé 15,9M€ de prêts que vous aviez pris dans les années 2000 pour les remplacer par un nouvel emprunt à taux plus intéressant. Si l'on fait ainsi une économie sur les taux d'intérêt, le niveau d'endettement reste sensiblement identique.

autofinancement:

Compte-tenu des économies réalisées principalement sur le dos du personnel en section de fonctionnement, l'autofinancement est en hausse entre 2014 et 2015. Mais à quel niveau? Vous ne le dites pas.

En conclusion, votre budget est un budget en trompe l'œil, car vous revenez à vos vieilles habitudes de votre premier mandat en inscrivant des montants que vous ne réalisez pas, en faisant de lourdes économies tant en investissement que par réduction massive des personnels. Ce compte administratif en est l’illustration.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires