Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 19:05

Ce jeudi 2 juin se tenait une 3ème réunion publique sur l'axe sportif. Cette réunion ressemblait un peu à la première: pas grand monde, et peu d'information nouvelle.

Pas grand monde, car si on enlève tous les élus de la majorité présents, les cadres municipaux et les représentants de divers bureaux d'étude, le public était réellement composé de 10 à 15 personnes .

Peu d'information nouvelle, la présentation très longue (plus d'une heure) reprenant pour beaucoup les éléments antérieurs. Quelques principes émergeants sur le schéma de circulation, sur l'orientation principale des bâtiments (l'urbaniste à ce stade ne peut entrer dans le détail, puisque il y a environ 15 000 logements sur plus de 10 ans.

Depuis la 2ème réunion publique du 14 avril, quelques inflexions, et pas des moindres: il semble que l'on soit passé de 2 000 à 1 500 logements sur cette opération. Pourquoi? parce qu'au nord de l'A86, sur l'ilot Colombus, il est prévu désormais de réaliser des équipements sportifs, commerciaux et de loisirs. S'agirait-il de l'implantation d'un pôle commercial type Décathlon avec un multiplexe cinéma par exemple?

Pour gérer les problèmes de bruit liés à l'A86, l'urbaniste installe des buttes de terre devant certains immeubles, un peu comme dans ces lotissements le long de voies rapides. Un nombre importants de logements auront ainsi des vues imprenables.

le schéma de circulation confirme l'élargissement de rues existants, le boulevard d'Achères devient un mail vert, il faut donc faire passer les voitures par une nouvelle rue circulaire, qui vient tangenter l'A86.

Après cette longue présentation, quelques questions ont été posées, qui n'ont pas toujours eu de réponse à ce stade, voire des mauvaises réponses:

- une personne se rappelle que la Fabrique urbaine, missionnée par l'ancienne équipe municipale, avait soulevé le fait que le secteur était en zone inondable. Il a été répondu par l'administration qu'on savait gérer ce type de problème (cf les logements de la ZAC de l'Ile Marante). Et Nicole Gouéta indique qu'il est prévu de mettre des commerces en rez-de-chaussée: ce qui est partiellement inexacte car les surfaces commerciales sont limitées en zone inondable). De plus on voit avec les événements actuels, que la question des crues sera une question centrale dans les aménagements de demain partout en France.

- une personne souhaite que la passerelle existante sur l'A86, qui sera rénovée, soit accessible directement depuis un des nouveaux bâtiments, ce qui est possible au sud de l'A86. Réponse positive de l'urbaniste.

- une personne souhaite que ce nouveau quartier prenne bien en compte les enjeux de la COP21, en termes énergétique, de construction, d'agriculture urbaine, de déplacements en modes doux. Nicole Goueta répond qu'elle est opposée aux labels, alors que ce n'était pas la question. L'enjeu est de mettre fin aux modes de constructions du 20ème siècle qui font fi de ce qui met la planète en danger. Il faut y penser dès maintenant. elle souhaite également que le projet de tour maraichère n'empêche pas la réalisation de jardins partagés au sol. A sa question sur des études de circulation, l'administration répond qu'il y en a eu.

- une personne relève que l'urbaniste a indiqué que le quartier sera connecté à la nature. Celle-ci souhaite aussi qu'il soit connecté aux Fossés-Jean/Bouviers, ce qui ne semble pas évident de prime abord.

- une personne relève que Nicole Goueta a indiqué vouloir solliciter la Région et le STIF pour déplacer la gare du Stade. elle s'en étonne car des travaux importants viennent d'y démarrer. Ne serait-ce pas du gaspillage de l'argent public, donc du contribuable? la maire ne semblait pas se rappeler du démarrage de ces travaux.

- quant à moi, j'ai posé 3 petites questions, très poliment, très aimablement, sans provocation, et au grand étonnement de nombre de personnes, y compris de membres de son équipe, la réponse de la Maire a été très agressive. Le dialogue , c'est pour la forme, mais sur le fond, je ne crois pas qu'elle y tienne tant que cela.

Premièrement, et ça a énervé notre maire, j'ai fait remarquer que le projet ne parlait que d'aménagement et d'immobilier. Le sport est le grand absent de l'Arc Sportif, même si il question d'un practice de golf qui sera un lieu fermé, d'un gymnase à vocation régionale (ça veut dire quoi?), d'un fitness, et de hockey sur gazon. Quid du football, du rugby (des sports d'équipes et pas seulement de pratiques de loisirs individuelles)? Que devient Yves du Manoir? quels liens avec Charles Péguy? J'ai même suggéré qu'une image soit ajoutée à la présentation pour traiter de cette question.

Deuxièmement, et ça a aussi énervé notre Maire, j'ai rappelé que dans le projet que nous avions commencé à étudier avant 2014, la question des collégiens n'était difficile à régler. 1 500 logements, c'est donc un nombre important d'adolescents. hors les deux collèges les plus proches (Moulin-Joly et Jean-Baptiste clément) étaient très saturés en effectifs. Nicole Goueta a eu pour seule réponse que colombes était mieux dotée que Asnières. Oui, et alors? alors rien, passez votre chemein y a rien à voir.

Troisièmement, j'ai interrogé l'urbaniste sur le fait qu'il nous a parlé de circulation mais pas de stationnement. Il nous indique alors que le stationnement serait géré par poche dans les différents ilots construits, et serait mutualisé dans ces poches. Tiens, je me sens froncer un sourcil: cela ne m'étonne pas compte-tenu des secteurs confrontés aux zones inondables. Nous avions pensé à l'époque à un parking en silo, elle prpose désormais une offre de stationnement mutualisé. Mais n'est-ce pas ce principe que Nicole Goueta avait contesté dans l'écoquartier de la Marine? Ce qu'elle critiquait hier deviendrait possible désormais? Des mots aux actes, il reste à voir ce que deviendra cette mutualisation.

Pour conclure: tout à fait par hasard, en cherchant une information sur le site de la mairie, je suis tombé dès le lendemain midi, le 3 juin donc, sur le compte-rendu de la réunion publique. quelle rapidité: un compte-rendu rédigé, et validé en une demi-journée.

Sur la même page, figurait l'information que l'étude d'impact du projet était consultable en mairie depuis le 1er juin pendant 15 jours. Cette étude était même téléchargeable . Je ne comprends pas pourquoi ni les élus, ni l'administration n'ont porté à la connaissance du public cette information. Cela aurait d'ailleurs été pertinent pour répondre à la question sur les études de circulation.

J'en parle à l'imparfait, car le soir même, tout cela avait disparu du site de la ville. peut-être sera reviendra-il? ou pas? ou autrement? les mystères de la concertation, de l'information, de la communication.

En tout état de cause, le projet de création d'une ZAC est prévue lors du conseil municipal du 30 juin. Comme on le voit, il reste encore de nombreuse questions sans réponses.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires