Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 17:44

Ce projet est un projet important pour Colombes, et le conseil municipal avait voté à l'unanimité ses objectifs le 13 novembre 2014. Ce n'était pas difficile, il n'y avait rien dans le dossier soumis au vote du Conseil autre que des grands principes auxquels on ne pouvait qu'adhérer.

Vous avez depuis organisé 3 réunions publiques, et je vous remercie de leur qualité, malheureusement les Colombiens n'ont pas été très présents malgré l'importance de ce projet. Ainsi lors de la dernière réunion le 2 juin, vous indiquez dans le bilan la présence de 40 personnes ce qui en soi est peu. Si on enlève les nombreux élus de votre majorité présents ce soir-là, les bureaux d'études, les agents de la ville, il y avait en réalité une quinzaine de personnes. Peut-être auriez-vous pu un peu plus communiquer sur cette réunion.

Vous nous proposez ce soir d'approuver le bilan de la concertation préalable à la création d'une ZAC, d'approuver le dossier de création de cette ZAC, et d'approuver le lancement du d'une procédure d'expropriation.

Dans la mesure où vous ne présentez pas de bilan financier, nous attendrons le dossier de réalisation pour nous prononcer ultérieurement sur cet aspect de la ZAC. De la même manière, nous attendrons vos propositions quant au mode de réalisation puisqu'il nous faudra délibérer à ce sujet.

En ce qui concerne le bilan de la concertation, des éléments de connaissance ont été communiqués au fur et à mesure, une exposition s'est tenue dans le hall de la mairie: nous approuverons cette délibération.

Il n'en est pas de même en ce qui concerne les 2 autres délibérations:

Prenons les choses dans l'ordre:

La notion d'Arc sportif:

le dossier de ZAC concerne, c'est normal, de l'aménagement et de l'immobilier,. Mais ce que vous aviez vendu aux Colombiens lors des élections municipales, c'était cette idée, je cite votre programme- "d'Arc sportif Olympique de Colombes du stade Yves du Manoir au stade Charles Péguy". En fait, votre projet d'aménagement concerne l'ancien site Thalès et s'arrête juste avant le stade Yves du Manoir. Le sport est le grand absent de l'Arc Sportif, même s'il y est question d'un practice de golf qui sera un lieu fermé, d'un gymnase à vocation régionale (ça veut dire quoi?), d'un fitness, et de hockey sur gazon. Quid du football, du rugby (des sports d'équipes et pas seulement de pratiques de loisirs individuelles)? Que devient Yves du Manoir? quels liens avec Charles Péguy? Cette dénomination de ZAC de l'Arc sportif est en quelque sorte une tromperie su la marchandise, et je pense que les sportifs colombiens s'en sont déjà rendu compte.

Permettez-moi de poursuivre ce détour sportif, car vous avez affirmé lors de la seconde réunion publique que rien n'avait été fait au cours de la précédente mandature dans le domaine sportif.

Je rappelle tout d'abord qu'il a fallu remettre un peu d'ordre et d'organisation au service des sports après les 7 ans de votre 1er mandat, en le restructurant, en le responsabilisant, en le rationalisant. Nous avons privilégié "le sport pour tous" en soutenant les clubs historiques de Colombes mais aussi en discutant avec eux les conditions de ce soutien financier; en même temps nous avons encouragé le développement des clubs émergeants et des pratiques nouvelles. Nous avons renforcé notre partenariat avec l'éducation nationale pour développer le sport scolaire. Nous avons aidé à la création de 2 nouveaux grands clubs sportifs (athlétisme et natation) mais qui avaient disparu suite aux départs des deux sections du Racing en "gestion privée".

Nous avons favorisé le développement et l'intégration du club de football féminin de la ville au sein du Racing devenant lui-même un club colombien.

Concernant l'investissement:

- nous avons réalisé le Club house Charles Péguy

- nous avons engagé la réfection des sols des gymnases Tour d'Auvergne et Ambroise Paré achevée en début de ce mandat.

- nous avons créé, à notre initiative, avec les villes de Bezons et Argenteuil un parcours de Course d' Orientation à Vallangoujard

- nous avons créé un pas de Tir à l'Arc à Charles Péguy

- nous avons lancé la réalisation d'un gymnase intégré au groupe scolaire de la ZAC de la Marine

- nous avons acquis les installations privées du club de tennis AMIOT et réalisations de gros travaux.

- nous avons entretenu et réparé tous les équipements sportifs et notamment la piste d'athlétisme Colette Besson à Charles Péguy et la salle de combats l'esquive boulevard Charles de Gaulle présentant de nombreuses malfaçons.

- nous avons engagé les négociations avec le CE d'EDF pour mettre fin au bail emphytéotique, et récupérer les terrains et le gymnase, négociations que vous venez de concrétiser et qui vous permettent d'intégrer ce site à votre projet.

- nous avons créé un évènement sportif et festif annuel, à savoir la corrida pédestre, dont vous avez simplement changé le nom et qui sont devenues ainsi les foulées olympiques) qui draine beaucoup de coureurs.

- nous avons créé la journée porte ouverte à la piscine pour faire découvrir les différents clubs nautiques de Colombes, qui a encore été un grand succès cette année.

- nous n'avons pu satisfaire à tous les besoins, notamment sur les gros équipements, car il a fallu répondre aux besoins en classes nouvelles correspondant à la nouvelle démographie de la ville, que vous aviez délaissé et qui ont nécessité tout au long du précédent mandat de lourds investissements.

Venons-en au site Thalès:

Le dossier fait état de la possibilité de construire 1 935 logements. Lors de la dernière réunion publique, vous avez insisté, reprenant même votre urbaniste, qu'il n'y aurait que 1 500 logements, ce qui ne correspond pas à votre dossier de ZAC. On va plutôt alors se fier au dossier officiel car cette différence de 500 logements n'est pas anodine pour l'économie générale du projet, l'organisation spatiale et les réponses en nouveaux équipements. Ce serait bien que vous disiez clairement aux colombiens ce qu'il en est, savoir quasiment 2 000 logements nouveaux, sans compter les grandes surfaces et cette tour de 24 m au nord de l'A86.

Ce n'est pas anodin non plus pour Colombes. Vous vous étiez opposé aux objectifs du PLU et du PADD en nous reprochant de viser une population de 100 000 habitants pour Colombes alors que nous affichions un objectif de 90 000 habitants. Or avec tous les programmes immobiliers que vous lancez dans tout Colombes, et qui seront complétés par des constructions le long des axes des tramways, ce sont près de 3 000 logements au moins qui seront construit à Colombes, permettant ainsi, avec les dynamiques de natalités que la France connait, d'atteindre ce seuil de 100 000 habitants que vous critiquiez il y a à peine 3 ou 4 ans.

Ce nouveau quartier dit de l'Arc sportif doit bien prendre en compte les enjeux de la COP21, en termes énergétiques, de construction, de biodiversité, de déplacements en modes doux, de gestion des ressources. L'enjeu est de mettre fin aux modes de constructions du 20ème siècle qui font fi de ce qui met la planète en danger. Or, votre parti d'aménagement ne rend pas visible cet enjeu.

Il y a tant à dire. Je me contenterais d'évoquer, comme tout à l'heure pour les CRACL, que quelques points.

Les déplacements:

Le schéma de circulation confirme l'élargissement de rues existants, le boulevard d'Achères devient un mail vert. Hors, actuellement, aux heures d'affluence, quand l'A86 est bloquée, les accès depuis Colombes sont saturés notamment ceux de Valmy et de Stalingrad. Il en est de même dans le sens contraire pour entrer dans Colombes.

Dans vos simulations, vous estimez que le trafic nouveau lié à la ZAC générera 5 606 déplacements par jour. C'est énorme malgré la proximité de la gare du stade, malgré l'arrivée du prolongement du T1.

Vous prévoyez de réaliser 2 001 places de stationnement (c'est dans le dossier de ZAC) c'est-à-dire en moyenne une place par logement alors que l'urbaniste parlait de mutualisation des places de stationnement dans certaines poches d'habitation (ce que par ailleurs vous critiquiez pour l'écoquartier de la Marine). Par ailleurs ces places ne pourront pas être enfouies partout en sous-sol à cause des risques liées aux zones inondables, obligeant à la surélévation des bâtiments, comme cela a été fait à l'Ile Marante.

Il est indiqué dans l'étude de circulation que le boulevard de Valmy va devenir l'axe central pour la ZAC et que le boulevard de Finlande connaitra une augmentation du trafic - je cite "lié à la création de l'école de l'ilot Magellan". C'est-à-dire qu'au lieu d'organiser les flux piétions sécurisés, on prévoit d'ores et déjà l'accidentologie scolaire de demain. Ca doit faire plaisir à madame Vignon. Et je ne parle pas des impacts pour les élèves du lycée Valmy.

Compte-tenu des saturations des accès-sorties sur l'A86, et des saturations des axes qui traversent Colombes en nord/Sud et Est/Ouest, la concentration de voitures sur la ZAC apparait être un objectif absolument contestable, même si une partie de leurs utilisateurs empruntera probablement les transports collectifs. En réalité, Colombes sera complètement thrombosée. Et au détour de ce projet, surgit un véritable problème des déplacements futurs dans cette partie du nord et du centre de Colombes. Les Colombiens n'ont pas fini d'en causer.

Cela soulève 4 types de questions:

1°) le bruit: on sait, par la campagne de mesures effectués en 2015 - et on en reparlera dans le cadre du plan de prévention au bruit - que l'A86, et les rues Stalingrad et Valmy sont de grands axes de circulation et sont parmi les plus sonores de Colombes.

Ces 2000 véhicules vont venir renforcer ce problème urbain et sanitaire. Des dispositions sont prévues pour isoler du bruit; il y a la ferme agricole comme élément ponctuel. Sont prévus aussi des mouvements de terrain, des butes et des plantations d'arbres, qui devront aussi gérer les zones inondables. Bref, des creux et des bosses comme aux plus beaux jours de l'urbanisme des années 70 des grands ensembles, ou de ces lotissements de ville nouvelle des années 90 le long de voies rapides . ne peut-on pas mieux faire?

2°) l'accès: de nouvelles voies vont venir mailler et desservir les ilots des promoteurs. Sauf une, le boulevard d'Achères qui sera mail végétalisé. Sur quelques schémas on voit des flèches indiquant l'accès à certains ilots: alors c'est un axe piéton, ou les voitures circuleront sur cet axe vert qui n'aura rien de piéton. D'ailleurs l'étude de circulation recommande d'organiser les accès des parkings notamment boulevard d'Achères, moin circulante.

3°) la pollution de l'air:

Les 3 axes que je viens d'évoquer (A86, Stalingrad, Valmy) ont une concentration élevée en polluants tels le dyoxide d'azote (NO2) qui ont des effets néfastes sur la santé: une exposition à long terme peut altérer la fonction pulmonaire et augmenter les risques de troubles respiratoires, et sur la végétation après transformation dans l'air du dyoxyde d'azote en acide nitrique; il en est de même pour les particules fines (PM10) qui pénètrent en profondeur dans les poumons. le fait d'ajouter les 2000 voitures, les véhicules de livraison, et les visiteurs de votre zone commerciale sur l'ilot Colombus n'a rien de rassurant sur le plan de la santé.

4°) les circulations douces:

Vous prévoyez quand même 1553 m² d'emplacements de vélos correspondant à 600 vélos c'est-à-dire environ un vélo pour 3 logements. On ne comprends pas bien votre logique en terme de développement durable.

il y aura un peu de vélos au milieu d'une marée de voitures; il y aura un peu d'espaces réservées aux cyclistes, mais comme il n'y a aucune stratégie municipale sur les déplacements doux, on ne sait pas comment cette ZAC sera connecté au système de circulations douces dans l'ensemble de Colombes, voire au-delà, et cela sans aucune discontinuité.

La gestion des risques:

je tiens à rappeler les contraintes et surtout les risques dus au réseau Trapil qui exploite en France des pipelines d’hydrocarbures liquides et traverse Colombes notamment sur l'ilot Magellan qui accueillera un groupe scolaire et passe là où va être réalisée la serre urbaine. Il faut aussi évoquer les activités soumise s à la directives Seveso situées à Gennevilliers, tout à côté de la ZAC.

La ferme urbaine

Je ne m'étendrais pas trop sur ce point. Pour en avoir discuté avec son concepteur, je pense que sa démarche est sérieuse m^me si à ce stade le concepte n'est pas abouti. Il s'agit d'un bâtiment en verre, transparent comme les 4 tours de la Bibliothèque Nationale de France sont censées l'être. C'est vous dire le doute que j'ai quant à la transparence. Ce bâtiment de verre a une fonction de mur anti-bruit le long de l'A86, donc les qualités du vitrage devront être en lien avec cet objectif. Technologiquement, cela se conçoit. Cela a un cout, mais se conçoit. Cette ferme ne remplacera pas l'agriculture, la vraie: elle peut peut-être avoir comme vertu de créer un lien entre l'acte de produire et celui de consommer. Elle vise à développer des circuits courts; donc dans le principe je n'ai pas d'opposition à ce programme, même si je reste persuadé que des expériences comme celles de l'agrocité aux Fossés-Jean, ou d'autres ailleurs, sont également de bons modèles d'appropriation de la nature en ville.

Le doute que j'ai sur ce projet concerne le modèle économique et écologique. Pour le modèle économique, l'aménageur trouvera un investisseur, qui mettra 4 ou 5 millions d'euros pour construire la serre. Après quoi, il faudra trouver un exploitant-locataire qui restera assez longtemps et fera un chiffre d'affaire suffisant pour payer ses loyers et réinvestir régulièrement dans son activité. Le modèle économique est donc plus qu'incertain, sauf à être subventionné d'une manière ou d'une autre. Au plein écologique, il y a un risque, devant la fragilité du montage, d'utiliser des produits pas du tout sanitaires, de devoir chauffer artificiellement le volume pour élargir la saison de production. Donc tout dépendra du mode de chauffage, par exemple des pompes à chaleur.

Il faudra sans doute revenir un jour sur ce projet quand vous en saurez plus.

L'ilot Colombus

Au nord de l'A86, sur l'ilot Colombus, il est prévu désormais de réaliser des équipements sportifs, commerciaux et de loisirs. S'agirait-il de l'implantation d'un hypermarché, d'un pôle commercial type Décathlon avec un multiplexe cinéma par exemple générant un maximum de déplacements de voitures? Pouvez-vous apporter des précisions sue ce point précis?

Les commerces

vous avez dit que les commerces seront en pied d'immeubles, ce qui permettra d'occuper les espaces en rez-de-chaussée contrains par la surélévation imposée à certains endroits par le PPRI. Il faudrait que vous précisiez si ces espaces inondables seront réservés au stationnement ou dédiés aux commerces qui seront heureux de savoir qu'ils seront inondable. on vient de voir ce que ce vient de donner avec les crues du mois de mai à plusieurs endroit dont certains pas très éloignés de Colombes (je veux parler de Rueil-Malmaison). Par ailleurs, il me semble que ces surfaces commerciales, justement parce qu'elles sont en périmètre inondable, ont une superficie très limitée, de l'ordre de 500 m².

Le déplacement de la gare du Stade

Vous avez indiqué vouloir solliciter la Région et le STIF pour déplacer la gare du Stade. Or des travaux importants viennent d'y démarrer. Ne serait-ce pas du gaspillage de l'argent public, donc du contribuable?

Les équipements scolaires

Vous prévoyez de réaliser deux groupes scolaires, j'imagine que vous étudiez assez finement les ratios pour un bon dimensionnement, y compris permettant l'accueil des temps d'activité périscolaires. Mais je vous avais interrogé sur la question des collèges, car quand nous étudiions en 2013 le devenir du site Thalès, nous avions été confronté à la question de l'accueil de nouveaux élèves dans les deux établissements les plus proches, les collèges Moulin-Joly et Jean-Baptiste Clément. vous m'avez répondu sur un ton assez énervé qui a même surpris les élus de votre majorité que Colombes était bien doté en collège et qu'il suffisait de comparer à Asnières qui ne disposait que de 4 collèges. Je connais des municipalité , qui partagent vos orientations politiques, qui sont engagés dans de grandes opérations d'aménagement, et qui anticipent des opérations de restructuration ou d'extension de collège en lien avec leurs conseils départementaux. pourquoi vous y opposez-vous? Craignez-vous que monsieur Devedjian vous le refuse?

Le stade Hémon

Compte-tenu du passage du tramway, il fait l'objet d'une réorganisation qui semble intéressante. Toutefois, une partie des équipements, comme les gradins, semblent ^être pour le moment en option (schéma 12 p18)

L'Ilot Audra

Cet ilot, à l'extrémité des 4 tours de CHP, actuellement occupé par l'association "les jardins d'Audra" est intégré au périmètre de la ZAC pour y réaliser 80 logements dont un bâtiment de 8 niveaux (schéma 13 p 18). Par contre votre dossier est silencieux sur les évolutions à venir de la Cité des Musiciens, propriété de l'office HLM du Département, que vous avez intégrée au PRU du quartier Europe. Là encore, ce sont des dizaines de nouveaux logements que vous prévoyez de construire, avec leur impact sur les écoles et le circulations sur un axe traverser par le futur T1.

l'Ilot Faber

Intégré à la ZAC, l'aménagement de cet ilot en entrée de ville est renvoyé choix de la France pour les JO de 2014. mais qui dit entrée de ville, et ilot Faber pose la question des pavillons de la rue Paul Bert face au stade Yves du Manoir. Vous ne ferez croire à personne que vos intentions ne sont pas de démolir ce bâti pour bétonner cette entrée de ville d'ici 2024.

Je recommande aux habitants de tout ce secteur Paul-Bert/Faber/Audra/cité des Musiciens d'être extrêmement vigilants dans les prochains mois, et de ne pas vous faire à priori confiance .

le logement social

Vous avez indiqué régulièrement vouloir réaliser 20% de logements sociaux sur cette opération d'aménagement. Ce n'est pas ce qui figure dans votre dossier. En réalité vous n'en réaliserez que 321 sur les 1995 prévus, c'est--dire à peine 16%. comme partout dans Colombes, vous faites la chasse aux pauvres, aux jeunes salariés, aux personnes décohabitantes. Et ça, ça vous ressemble bien, encore une fois.

Pour conclure, pour l'ensemble de ces raisons, nous nous opposerons à la création de la ZAC de l'Arc sportif. La dernière délibération porte sur le lancement de la DUP. Dans la mesure où il y a opposition sur le projet de ZAC, il n'y a aucune raison de voter favorablement au lancement d'une DUP.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires

Recherche