Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 13:45

Pourquoi Colombes ne pourrait pas bénéficier du nouveau Vélib?

L’offre Vélib’ est appelée à s’étendre en banlieue parisienne. Les Colombiens pourraient largement bénéficier de ce développement, mais votre majorité municipale soit s’en désintéresse, soit ne le souhaite pas.

Que ce soit à Paris ou dans les communes limitrophes, Vélib’ a constitué depuis 2007 un vecteur incontestable de développement du vélo.

Juridiquement, après avis du Conseil d'Etat, le montage actuel du contrat Vélib’, lié aux recettes publicitaires de Paris avec la société JC Decaux, empêche toute extension aux communes limitrophes au-delà de la distance de 1,5 kilomètre de la frontière parisienne.

Le contrat qui lie la Ville de Paris au prestataire du service Vélib’ arrive à expiration en février 2017. A l’occasion du renouvellement de ce contrat, nombre de communes ont l’ambition de changer de dimension et d’étendre Vélib’ à la Métropole du Grand Paris, dont fait partie Colombes.

Dans une optique de lutte contre la pollution, de promotion des mobilités actives et de développement de l’intermodalité, l’extension de l’aire d’usage de Vélib’ semble également essentielle aux écologistes.

En prévision de la fin du contrat, l’APUR a réalisé en 2015 une étude prospective qui a permis de définir un périmètre indicatif de pertinence de Vélib’ d’une cinquantaine de communes de la petite couronne.

Vélib’ va ainsi pouvoir s’affranchir de son périmètre limité à 1,5km de Paris imposé par le Conseil d’Etat.

Deux enjeux ont été identifiés :

  • Un premier enjeu juridique, lié à la définition de l'entité qui serait en charge du suivi de Vélib', de la même manière que le syndicat mixte Autolib’ aujourd'hui est en charge de la DSP Autolib'.
  • Le deuxième enjeu est un enjeu financier afin de trouver un nouveau modèle économique.

Sur la base de cette étude, des réunions avec les communes qui ont déjà Vélib’ et celles qui ne l'ont pas mais sont dans le périmètre de pertinence APUR, ont déjà été organisées. Ces réunions ont permis de définir un premier cadre institutionnel de discussion par la création d’un syndicat temporaire d’études, Vélib' Métropole. Ses frais de fonctionnement, de l’ordre de 1,1M€, ont été pris en charge par la Ville de Paris en 2016. L’adhésion, gratuite, ne signifie pas pour autant adoption du futur Vélib’ dont une estimation du coût futur ne pourra être donnée qu’à la fin de cette année, suite à la procédure de dialogue compétitif actuellement en cours (coût par station et contribution au fonctionnement du service qui dépendra du nombre de stations et de vélos sur chaque territoire communal).

Le syndicat d’étude Vélib’ Métropole, envisage la mise à disposition de vélos à assistance électrique en particulier pour les quartiers ou communes qui comportent de fortes déclivités. Ce pourrait être peut-être le cas de Colombes . Notre ville devrait donc plaider pour la mise à disposition de ce type de vélo dans notre commune.

L’étude de l’APUR envisage 163 stations Vélib' supplémentaires dans le département des Hauts-de-Seine, ce qui porterait leur nombre à 264, contre 101 actuellement. Les communes nouvellement concernées sont Asnières, Bagneux, Bois-Colombes, Bourg-la-Reine, Châtillon, Clamart, Colombes, Courbevoie, Fontenay-aux-Roses, La Garenne-Colombes, Gennevilliers, Nanterre, Rueil-Malmaison, Sceaux et Sèvres. Parmi ces nouveaux territoires, Courbevoie est le mieux servi avec 18 stations envisagées, suivi par les 13 stations d'Asnières, puis Colombes avec 11 stations. Sur l’intercommunalité Boucle de Seine, ce sont 42 stations qui sont envisagées (Clichy, qui en a déjà 13, passerait à 23 stations).

Naturellement, ce sont des estimations qui doivent être validées en fonctions des souhaits des communes et des impacts financiers. Pour l’instant, parmi les 15 communes que je viens de citer, seules Colombes, de manière incompréhensible, et Gennevilliers ont décidé de pas participer aux études en cours.

En ne souhaitant pas participer aux études en cours, vous affichez votre frilosité à multiplier les différents types de soutiens au développement des modes doux dans notre ville.

Colombes dispose de 4 gares et dans quelques années de deux lignes de tramway, et bientôt de deux grands parkings à vélo aux gares du Centre et du Stade mais la plupart des arceaux à vélos dispersés sur la ville sont occupés par des scooters et autres motos, laissant peu de place aux vélos ; vous prétendez vouloir réaliser un nouveau quartier écologique pas loin de la gare du Stade sur les terrains Thalès mais votre absence du syndicat Vélib Métropole est un mauvais signal à cet égard.

De même, l’association Colombes à Vélo, affiliée à l’association nationale Mieux se Déplacer à Bicyclette (MDB) qui vise à développer la vélomobilité au quotidien, avait mis sur son site un compte-rendu d’une rencontre avec M. Hémonet et Mme Vignon du 9 novembre 2015, il y a presque un an. On peut y lire qu’une demande de l’association consistait à réaliser un itinéraire cyclable aménagé et continu rue d’Estienne d’Orves, accompagnant la mise en sens unique de la rue sur toute sa longueur. M. Hémonet, qui était en accord avec cette proposition, avait alors indiqué qu’il souhaitait attendre la création de l’intercommunalité. Aujourd’hui qu’elle existe, aucune mesure allant dans ce sens n'est prise. Quant aux zones 30 et aux zones de rencontres, on attend toujours la concrétisation de vos engagements, y compris budgétairement.

Madame la Maire, est-ce votre opposition à la Métropole du Grand Paris qui vous amène à rejeter l'étude du déploiement de Vélib’ sur notre Commune? Si tel n’est pas le cas, pouvez dire aux Colombiens les raisons pour lesquelles vous ne voulez pas adhérer au syndicat d’études? Et si vous n'en avez toujours pas l’intention dans les prochains mois, dire aux Colombiens les raisons pour lesquelles vous sacrifiez à la fois leur santé mais aussi la lutte contre les Gaz à Effet de Serre, donc le combat pour préserver la planète ?

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans environnement
commenter cet article

commentaires

Recherche