Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 22:28

Je ne reviendrais pas sur les débats que nous avons eus lors du conseil municipal du 17 décembre 2015 sur le dispositif Macron (cf mon intervention d'alors) : pas d’impact sur l’économie, mais de véritables conséquences  sur la vie privée des salariées précarisés ou non. D’ailleurs, votre rapport ne tire aucun bilan économique lié à l’ouverture des 12 dimanches en 2016 : nombre de commerces concernés (pourtant vous devez savoir qui vous a demandé des dérogations), évolution des chiffres d’affaires, nombre d’emplois créés, droits des salariés renforcés, impact environnemental à Colombes.

Dans le tableau joint à la délibération pour l’année 2017, on constate qu’il n’y a pas lieu de se réjouir comme vous le faite. Car que constate-t-on ?

  • On voit qu’il y a 4 dimanches dédiés à l’alimentation spécifique
  • On voit qu’il y a 5 dimanches pour les parfumeries
  • On voit qu’il y a 6 dimanches pour les magasins de prêt-à-porter.

A la lecture de ces chiffres, nous pensons que nous avions raison de refuser le passage de 5 dimanches à 12 dimanches.

Mais que voit-on encore dans votre tableau : que les 12 dimanches sont utilisés par les moyennes et grandes surfaces (plus de 400 m²) et par les concessionnaires automobiles. Dans le 1er cas, c’est ce qui fragilise le petit commerce de proximité et l’artisanat. Dans le 2ème cas,  c’est ce qui contribue à polluer nos villes.

Aussi, nous demandons au vu des éléments communiqués et non communiqués, que vous proposiez plutôt un retour aux 5 dimanches d’ouverture exceptionnelle. Dans le cas contraire, nous voterons contre cette délibération.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires