Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 22:00

Le premier  contrat de développement entre la commune et le Conseil Général de l’époque a été signé en septembre 2014, mais il avait été négocié par l’ancienne municipalité. D’une durée de 3 ans, il portait  sur une enveloppe de 5,8 M€ dont 4,2 M€ en investissement.

Je regrette que vous ne profitiez pas de ce rapport pour en tirer le bilan.

Le second contrat départemental porte sur la période 2016-2018. D'un montant de 8,6M€, il consacre 5M€ à l’investissement soit 600 000 € de plus que lors de la période précédente.

Le fonctionnement passe quant à lui de 1,6M€ à 3,6M€. mais cela est un affichage car qu'il intègre des transferts de subventions, qui étaient versés jusqu'à l'an dernier directement aux destinataires sans transiter par la ville: : 293 556€  au titre de la coordination gérontologique,  et 540 960€ au titre de la politique de la ville, soit au total 834 516€. ainsi, les subventions de fonctionnement passent en réalité de 1,6M€ à 2,8M€

les subventions d'investissement:

 Elles financent à hauteur de 2M€ la reconstruction-extension de l’école Denis Papin, venant compléter les participations des constructeurs dont on ne sait toujours rien. Il finance aussi pour le même montant la réhabilitation et l’extension de l’école Maintenon, qui passera de 17 classes à 24 classes dont 10 maternelles et 14 élémentaires.  Son cout s’élève  à 10M€.

Les procédures de désignation de maitrise d’œuvre vont être prochainement lancées (c’est ce qui a été annoncé en commission).

Je me félicite d’obtenir via le conseil départemental des informations que le conseil municipal dans son ensemble n’avait pas encore réussi à connaitre.

Nous découvrons aussi à travers ce document le projet  du vieux clocher pour un cout de 1,7M€

Enfin l’aménagement du square Médéric, financé à 36% par le conseil départemental

Pour ce qui est des subventions de fonctionnement :

- 60% de la subvention concerne les structures de la petite enfance. Au passage, on découvre que la ville a décidé passer les futures crèches de Colombes en DSP, voire de mettre fin à la gestion directe d’une ou plusieurs structures de la petite enfance et de les passer également en DSP. Pouvez-vous nous indiquer quelles sont les hypothèses sur lesquelles vous travaillez. Je pense que cela peut intéresser aussi bien les familles que les personnels.

- 26% sont destinés à des activités sportives et culturelles

- 14% sont destinés à la politique de la ville, par transfert de subvention. 

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires