Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 22:03

A plusieurs reprises, vous nous avez affirmé que la situation de CHP était catastrophique, mais aviez refusé d’en parler. Ce soir,  vous nous présentez un avenant au protocole  de consolidation  de CHP pour les années 2009-2019

Cet avenant est assez complexe à décortiquer sur certains aspects. Ainsi, pour la période 2009-2014, on rappelle dans le préambule les éléments du plan de consolidation, mais son  bilan ne correspond pas à ce rappel. J’ai essayé de mettre sous forme de tableau le plan et son bilan, c’est impossible.

Tout d’abord, je voudrais rappeler quelques chiffres concernant le protocole : ce sont plus de 1 900 logements qui doivent être réhabilités soit au titre du PRU (1061 logements), soit au titre du PSP (857 logements), A cela s’ajoutait la démolition de 40 logements avenue de Stalingrad dans le cadre du PRU,  et l’acquisition/amélioration de 52 logements dans le cadre du PSP. L’ensemble de ces actions était évalué,  si on additionne les chiffres, à 82,7ME.

Je cite ces chiffres parce qu’ils sont important pour la suite.

Au-delà de 2014,  le protocole initial annonçait une prolongation de programme de 107M€ jusqu’en 2017. Le plan de financement était couvert, outre des « financements gratuits » et ceux du Département, de la Ville, de la Région et de la CGLLS, par un autofinancement cumulé de 18,7M€ de CHP.

Là, les chiffres commencent à valser :

Alors que le montant des dépenses de réhabilitation, de démolition et d’acquisition-amélioration s’élevait à 82,7M€ comme je viens de le dire, le bilan du plan de consolidation fait état  d’un montant de 99 M€. Il y a peut-être une explication de cet écart de 17M€, mais peut-être qu’il n’y en a pas.

De la même manière, on nous dit que l’autofinancement de CHP aurait du se situer à 14,5M€ alors que 4 lignes plus haut il est fait état, dans le plan de financement que j’ai rappelé, d’un autofinancement de 18,7M€. Cet écart de 4,2M€ n’est pas expliqué non plus. Comprenez qu’avec ces variations  de plusieurs millions -17ME pour les dépenses, 4,2M€ pour l’autofinancement- il soit difficile d’appréhender les éléments du protocole et de son avenant.

Le bilan fait le constat que les objectifs de progression des loyers et des dépenses de maintenance ont été remplis. Je m’arrête un instant sur ce point, car cela veut dire que la gestion du patrimoine et de la trésorerie de CHP est bonne sur la période. Je regrette que vous n’en fassiez pas le constat.

Par ailleurs, le bilan fait état d’un dépassement de 16% sur 6 ans soit 2,66% par an sur les pertes de loyers dus à la vacance, principalement technique, j’insiste sur ce terme ; cela signifie qu’entre un départ et une entrée dans un logement, il y a des délais pour remettre en état les logements. Et que ce dépassement n’est pas excessif. Surtout, la vacance  est liée aux appartements réservés pour les relogements des immeubles rue de Stalingrad et 35 avenue Michelet dans la perspective de leur démolition.

Quant aux impayés, ils ont progressé de 1,6% ; cela veut tout bonnement dire que sous la précédente mandature, il y avait une approche sociale de certaines situations, qui n’empêchait pas par ailleurs une gestion rigoureuse du patrimoine et de la trésorerie, comme je viens de le démontrer.

Il est fait état également de plusieurs recrutements, qui étaient totalement justifiés, et du niveau du potentiel financier en 2014 de 6,1M€. On peut reprocher à CHP l’existence de cette somme qui aurait due être engagée dans les travaux prévus à l’échéance de la période. Sauf que, et tous les maires connaissent ce type de difficulté, cela s’explique dans la vraie vie par le décalage dans le temps des opérations de réhabilitation, et parce qu’il est difficile de mener de manière soutenue la réhabilitation de plus 300logements par an. Il y en a eu que 160 par an, et c’est pas mal.

Ce que révèlent ces chiffres, et vous le savez bien, c’est l’inadmissible pression que mettent les financeurs sur les communes pour être volontariste, en prétextant, parfois à juste titre, que leurs enveloppes financières sont elles-mêmes fragiles. Mais c’est à cause de telles attitudes que les villes et les bailleurs sociaux sont mis en difficulté.

En prolongeant le protocole de 4 ans, jusqu’en 2024, les financeurs font le bon choix. On ne peut manquer de se dire qu’ils auraient du prendre cette période de 15 ans d’emblée, ce qui aurait donné plus de lisibilité et de sécurité à CHP.

Alors est-ce que tout va si mal ?

Si on regarde les engagements contractuels sur la période 2014-2019, la vacance sur les 6 ans pris en compte sera de l’ordre de 11,7%, ce qui demeure significatif et pas très éloigné de la période précédente. Quant aux impayés, vous les maintenez à un niveau de 2% par an.

Les frais de personnels diminuent en 2015 et 2016, mais il est prévu de les relever en 2017/2018/2019 pour atteindre cette dernière année le niveau de 2014. Est-ce que vous pratiqueriez ce que vous reprochez aux anciens responsables de la ville et de CHP ? Y-a-il un événement particulier à venir, en 2019, voire en 2020 qui vous poussent à entériner de telles variations financières?

Les dépenses de fonctionnement vont croitre de 20% soit plus de 3% par an.

Quand aux dépenses de maintenance, vous acceptez de les diminuer de plus de 20%, ce qui se fera sans doute au détriment des locataires. .

Pour conclure, je signale que dans la synthèse des résultats prévisionnels annexée au protocole, l’autofinancement, d’un montant de 1,2M€ en 2015, progresse pour atteindre 1,9M€ en 2018, et 2,9M€ en 2019, avant la fin du programme de travaux. Incroyable. Par ailleurs, la constitution de cet autofinancement dès 2018 est un excellent indicateur du désengagement de CHP dans la production de logements sociaux à Colombes.

Je note enfin que le potentiel financier, ramené à 1,7M€ en 2019, explose dans les années suivantes pour atteindre 3,3M€ en 2024, correspondant à une progression de l’autofinancement de 63% à cette date. Ces chiffres à une telle échéance sont probablement farfelus, me direz-vous. J’en conviens totalement.

Au final, les locataires de CHP ont de quoi être inquiets. 

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires