Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 08:00

Comme le dit une célèbre humoriste, « vous ne nous dites pas tout ». En effet, à l'instar de François Fillon, votre maitre à penser, vous attirez l'attention sur certains aspects de votre budget prévisionnel 2017 pour camoufler l'essentiel. Votre rapport de présentation est un véritable trompe-l'œil, au contraire du budget primitif, qui reflète la réalité comptable. Je sais qu'on est à peine sortie de la période des fêtes de Noël, mais ce n'est pas une raison pour prendre les Colombiens pour des truffes.

Je me souviens des cris d'orfraies que vous aviez prononcés lors du conseil municipal du 30 avril 2014 sur l'endettement trop important de la ville, sur le montant des investissements réalisés qui était incompatible avec les possibilités d'emprunt. Mais cela c'était avant votre arrivée . Car fidèle à votre maxime préférée "faites ce que je dis, pas ce que je fais " les compteurs de l'endettement ont explosé depuis votre arrivée.

Le capital restant dû au 1er janvier s’élève à 140M€. Il était de 126 M€ en 2016.Il est donc en progression de 14M€ en 1 an. Vous avez déjà engagé des emprunts à hauteur de 15M€ alors que vous n'êtes pas encore à mi -mandat. Et voilà que dans vos documents, vous reconnaissez vous-même que la dette va encore augmenter de 6 millions en 2017, auxquels s'ajoutent 13,2M€ de remboursement de capital de la dette: au total 20M€ qui se cumulent aux 15M€ empruntés, vous faisant atteindre un seuil presque critique. Vos choix d'acquérir les terrains Thalès pour 27 M€ et de vous lancer dans des dépenses d'équipement importante pour accompagner les nombreux programmes de logements que vous engagez partout dans la ville. Crèches, écoles, etc. vont fragiliser le budget communal dans les prochaines années. Il faut que les Colombiens le sachent.

Nous avions décidé sous notre mandature que nous ne ferions pas du personnel une variable d'ajustement. Avec vous, il n'est pas question de variation, mais d'ajustement structurel, au bazooka, que dis-je, au canon.

Alors retour à un passé que vous avez là-aussi tellement critiqué: les dépenses de personnels s'élèvent au BP2017 à 74,2M€, soit le même montant qu'en 2012 (74,1M€ cette année-là). Etonnant, n'est-ce pas. Pourtant, vous avez supprimé depuis votre arrivée environ 250 postes ETP. Dans la délibération 36 que nous verrons tout à l’heure, la démonstration est édifiante : vous réorganisez, mais supprimez 2 fois plus de poste que vous n’en créez. Je résume: même masse salariale, 250 postes ETP en moins. Cherchez l'erreur. J'admets qu'une partie des dépenses de personnel prend en charge le glissement vieillesse technicité (GVT) , voire même et très marginalement le PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations) en cours de déploiement.

Alors que s’est-il passé ? Vous avez drastiquement réduit les postes de ce que vous avez appelé lors de la soirée du personnel "les petites mains", ceux qui sont les plus nombreux dans le personnel, ceux qui ont les salaires les plus bas de la fonction publique. Et pire, en vous en prenant massivement aux agents contractuels, provoquant de la sorte de nombreux dysfonctionnements des services de la ville.

Mais cela n'explique pas pourquoi la masse salariale n'a pas baissé dans des proportions équivalentes (environ 15%) aux postes EPT supprimés.

Ainsi, dans la filière administrative, ce sont 74 agents qui ont disparu dont 18 attachés et 50 adjoints administratifs, vous savez les petites mains que vous aimez tant. Dans la filière technique, ce sont 35 agents que vous avez volatilisé dont 20 adjoints techniques (encore des petites mains).

Mais vous avez aussi supprimé les postes de ceux dont vous ne vouliez plus entendre parler comme les spécialistes du centre de santé municipal, ou encore les animateurs qu'il fallait maintenir pour les TAPs. Vous avez privatisé l’entretien des bâtiments communaux et de quelques bâtiments scolaires. Les 40 agents du service EBA disparaissent ainsi du tableau des effectifs. Nous devions avoir ce soir un bilan financier sur ce point, vos adjoints s'y étaient engagé en commission. Encore une fois, cette promesse n'est que du vent. En vous débarrassant de ces personnels titulaires ou pas, à temps complet ou pas, vous avez pu recruter 26 agents de la police municipale, et quelques cadres ailleurs en distribuant des primes conséquentes. Est-ce que cela explique tout? Je ne le pense pas et j'attends de votre part des explications précises.

Vous nous annoncez une baisse des recettes du CVAE de 800 000€ en raison de la baisse du chiffre d'affaire ou du transfert d'entreprises sur d'autres communes de la Région Ile-de-France. Comment cela, vous n'avez pas été capable de les retenir à Colombes? Comment cela, vous n'avez pas obtenu de dotation de compensation comme Philippe Sarre en avait obtenu pour Thalès? Ah il est vrai que la réalité est parfois plus difficile à manier que les slogans. Nous reviendrons d’ailleurs sur ce sujet lors d’une prochaine délibération. Et plutôt que de se concurrencer, les communes de la Boucle Nord devraient plutôt avoir des stratégies de coopération que ce soit pour le monde économique, ou pour tous les autres pans de la vie en société, sans jeu de mot.

Vous avez supprimé deux mairies de quartier, réduit le programme du CSC Europe. Vous avez supprimé le PLIE et les personnels qui l'animaient. Vous venez de fermer la maison de l'emploi et faites payer un loyer à la mission locale. Vous nous dites que cela conduira à une économie de 400 000€ en 2008, sans nous dire quelle sera le cout de fonctionnement des nouveaux locaux de la mission locale que vous comptez faire déménager.

Vous avez externalisé l'entretien des bâtiments administratifs et de certains bâtiments scolaires. J'ai demandé en commission quel était le gain financier pour avoir supprimé les agents qui effectuaient ces tâches. La réponse devait m'être faite ce soir. J'attends encore. C'est surement top secret. Ou peut-être cette mesure n'a-elle pas connu de résultats probants?

Vous ressassez que vous rattrapez le retard pris par l'ANRU. Encore une fois, je rappelle que le dossier sur les Fossés Jean n'a pas été signé en janvier 2008, parce que les responsables de l'ANRU ont estimé que ce dossier était vide, creux, nul et non avenu. Il a fallu le reprendre entièrement, et quand il a été près, il a fallu se confronter à vos amis du Conseil général qui ont tout fait pour miner ce dossier. S'il y a eu retard, c'est de votre responsabilité. D’ailleurs, à ce sujet, j’ai été content de vous entendre dire, lors de l’inauguration de l’espace europe, que les subventions du département manquaient de transparence. Voilà au moins un point sur lequel nous sommes d’accord.

L'arc sportif: vous avez acquis et finissez d'acquérir, je l'ai évoqué tout à l'heure, les terrains Thalès et du CCAS d'EDF pour 27 millions, en alourdissant la dette de la ville. Or même si il y a une reprise actuelle de l'immobilier, la multiplication des projets à Colombes et autour de notre ville et donc la concurrence des produits limiteront le rythme de commercialisation. De plus le temps de l'aménagement d'un secteur de cette importance est forcément lent. Il faudra bien que vous nous expliquiez combien de temps vous allez impacter la dette de la ville avec cette opération?

Pour conclure:

Lors du Débat d'orientations Budgétaires, je vous suggérai d'inscrire dans le budget primitif des mesures fortes pour une transition écologique,

  • visant à diminuer l'impact des pollutions sur l'isolation du parc privé de logements;

  • visant à accompagner des modes de déplacements alternatifs à la voiture dans Colombes;

  • visant à compenser les impacts financiers de l’augmentation des cours des matières premières fossiles en orientant votre politique énergétique vers un mixte intégrant les énergies renouvelables, solution totalement absente de votre rapport sur le développement durable.

A l'heure où les incidents climatiques et les pics de pollutions s'accélèrent, les écologistes attendaient mieux de votre part. Enfin, c'est une façon polie de dire les choses. Car en vérité on n'attend plus grand-chose de vous sur ce registre.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires