Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 08:15

Cette cession fait partie d’un ensemble d’acquisition immobilières en cours de réalisation effectuées par la société Emerige à l’entrée de la rue Saint-Denis ; puisque le Cadran (mur et fonds de commerce) ainsi que la maison bourgeoise qui accueillait des médecins seront démolies.

Ce projet correspond bien à vos méthodes. C’est votre mari, omniprésent et sans fonction officielle dans les services de la mairie – il était d’ailleurs à votre table lors des vœux au personnel, seul conjoint autorisé à être présent - qui a officié au montage du projet. Je comprends que vous souteniez François Fillon depuis si longtemps. Il y a en effet de grandes similitudes sur la manière de comprendre l’attachement aux valeurs de la famille. L'actualité de F. Fillon et de son épouse est là pour nous le rappeler.

Je regrette personnellement que vous ayez choisi l’option de détruire cette maison bourgeoise, qui appartient au patrimoine historique du vieux Colombes. Après cela, vous pourrez nous faire tous les discours que vous voudrez sur le vieux clocher. En réalité, dès qu’il y a du bizness immobilier, la défense du patrimoine s’efface. Votre urbanisme est celui des années 1970 : on rase tout et on recommence. En plus vous, vous ne rasez pas gratis.

Je regrette aussi que vous ayez tout fait pour mettre fin aux animations musicales du Cadran, haut lieu de la culture musicale depuis des décennies. Entre autres, Hendrix, Jimmy Cliff, Yardbirds, les Who, Dutronc, Jonasz, Polnareff, Il était une fois, Manu Chao, Louise Attaque, Diams, Madness, Selecter, Wanpas, Bernard et Luther Allison y ont joué. Des milliers d’artistes et de publics sont venus de loin jusqu’au Cadran, des écrivains aux orchestres de danse, de la java au mambo, du blues au rock, du raeggae au rap. C’est Fred Jiskra qui m’ appris il y a quelques mois cette histoire-là. Lui et les Zurluberlus sont une mémoire vivante de cette culture ouverte sur le monde, diverse, métissée, qui essaimait depuis notre ville. Désormais ils poursuivent cette belle aventure sous des cieux plus accueillants à Chatou, dont le maire appartient au même parti que vous. comme quoi. Entre culture et béton, vous avez choisi. Hélas pour les Colombiens.

On le voit dans sa lettre du 20 janvier par laquelle le promoteur vous fait son offre. Il ne sera réellement propriétaire des différents lots que dans un an. On verra d’ici là, d’autant que des rumeurs circulent sur les conditions financières des offres d’acquisition foncière.

Ce projet, vous n’en n’avez pas beaucoup parlé jusqu’à maintenant. Pourtant vous avez modifié le PLU, là aussi- sans concerter, sans informer les riverains, ni le conseil de quartier, ni vos élus de votre majorité. Mais rien d’étonnant à cela. C’est moi qui en ai parlé à diverses personnes du quartier en septembre. Et toutes tombaient des nues.

Vous avez prévu dans ce programme 4374 m² dont 3741m² de logements en accession. Quand nous avions tout à l’heure, aux Fossés Jean 31 logements en accession sur environ 2000m², on peut imaginer qu’il y aura environ entre 50 et 60 logements – vous ne donnez pas cette information dans votre rapport.

Cela soulève la question de la taille de ces logements : 40% de T3, 30% de T4/T5 ; 30% de T1/T2. Mais quelle sera la surface de ces T3 par exemple ? 50m² ? 60m² ? ce n’est pas la même chose, n’est-ce pas ?

Cela soulève également des questions de circulations à partir de la rue des Tilleuls, si près de la gare et du trafic nombreux des bus RATP, et sui près de la rue Saint-Denis piétonne. Là encore, on ne peut qu’être inquiet.

Pour une fois, je ne parlerai pas de l’architecte, puisque c’est le même cabinet qui a réalisé le village, opération pour une fois qualitative. Comme quioi c’est même possible de votre part.

Enfin, concernant le prix : vous vendez l’ensemble immobilier du 1-3 rue Saint Denis au prix de 900 000€, libre de toute occupation ou location.

Le service des domaines, en date du 25 avril 2016- vous vous rendez compte que vous avez gardé secret ce projet au moins depuis cette date - estime le prix de cession en valeur libre à 670 000€, avec une marge de négociation de 10%. Or le montant de la transaction est supérieur de 35% à cette estimation. Non pas 10%, mais 35%. Vous allez dire que vous défendez bien les intérêts de la ville. Moi, je dirai plutôt, comme Louis Jouvet dans un film de meilleure qualité que le vôtre : bizarre, comme c’est bizarre.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires