Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 13:21

Je voulais tout d'abord vous remercier de mettre à la disposition du conseil municipal les documents présentés lors de la réunion de concertation. C'est tellement rare qu'il faut le souligner.

Concernant la réunion publique du 27 avril: j'avais noté qu'il y avait peu de monde; environ une vingtaine de personnes et presque autant - une quinzaine -d'élus et d'agents municipaux. vous n'en êtes pas responsable, mais le compte-rendu est silencieux sur ce point.

Vous avez indiqué lors de cette réunion qu'il n' y aurait pas de 3ème phase  sur la rue Champy. Pourtant dans le CRACL de la ZAC de la Marine, vous écrivez (p.10 en bas de la page) que, je cite: "plusieurs acquisitions de pavillons rue Champy pourront être réalisées selon les opportunités qu'elles représentent  et afin d'intensifier  l'action publique  dans ce secteur". En fait il n'y a pas de 3ème tranche programmée mais le plan masse est organisé pour faire pression sur les derniers riverains afin qu'ils cèdent leur bien.

J'en veux pour preuve les commentaires que vous faites sur les remarques apposées sur le registre. En plus vous avez reçu un ou des courriers de plusieurs riverains que vous ne citez pas: ces riverains,  présents à la réunion publique, démunis face au silence de la mairie - élus et administration - m'ont demandé conseil pour leur expliquer ce que les plans signifiaient.  Lorsque j'avais  évoqué avec vous ce sujet au CA de la CODEVAM , vous m'aviez répondu qu'il fallait attendre la fin du mois de mai pour répondre aux personnes  concernés. Il se trouve que ces personnes, âgées,  habitent depuis des décennies rue Champy, et la seule remarque que vous faites est de savoir si  les vues depuis  leur logement sont trentenaires, alors qu'elles vivent dans leur habitation depuis bien plus longtemps que la plupart d'entre nous. Je parie que personne durant le mois de juin, après la clôture de la concertation,  n'a pris la peine de leur proposer un rendez-vous - ni élus, ni services.

Un des problèmes que les riverains soulèvent  - et n'importe qui peut le vérifier - c'est qu'il y a une différence de niveau entre le terrain de l'ancienne école maternelle des côtes d'Auty et ces maisons. Cette différence est évidente depuis la démolition de l'école, et il est probable que le terrain de l'école a été remblayé et surélevé lors de la construction de l'école. Donc les constructions ne seront pas sur le terrain naturel, mais à une hauteur supérieure variant de 1m à 3 m selon l'inclinaison de la pente entre rue des côtes d'Auty et la rue de Sartrouville.

Cela a pour conséquence que lorsque les constructions nouvelles seront édifiées sur la seconde tranche, elles seront surélevées par rapport à plusieurs maisons, d'où des problèmes de vue et d'éclairement de ces maisons anciennes et typiques qui ne se posaient quand l'école maternelle était devant elles, en rez-de-chaussée, et à distance.

Il parait assez simple pour vos urbanistes et architectes, en regardant votre projet dans le détail, qu'ils examinent les solutions d'implantations des nouvelles constructions afin de gêner le moins possible ces anciens qui méritent toute notre considération. Peut-être pouvez-vous ainsi faire preuve d'un peu d'humanité?

autres sujets:

La question a été posée de la présence de jardins partagés. La réponse faite est qu'il y aura des jardins collectifs sur toiture réalisées par les promoteurs pour les habitants de la phase 2, mais pas de jardins partagés. Mais il semble évident que ces jardins collectifs ne seront pas si collectifs que cela, puisque implantés sur des propriétés privées.

Concernant les circulations, le projet laisse une place importante aux circulations des voitures. De plus vous indiquez que des places supplémentaires de stationnement seront demandées aux promoteurs. Cela est un contresens absolu alors que la circulation est saturée dans le quartier, que deux lignes de tramway passeront à proximité, et que toutes les grandes opérations d'aménagement, y compris dans les Hauts-de-Seine, réduisent la place de la voiture individuelle au profit de systèmes alternatifs notamment parce que tout le monde s'oriente vers des écoquartiers comme est celui de la Marine ou dois-je dire était?  Sur ce plan, vous êtes à côté de la plaque, et cette disposition laisse à craindre le pire sur la ZAC Arc Sportif, entre vos discours et vos réalisations.

Vous indiquez aussi que des études vont être menées sur le réaménagement de la Bretelle de l'A86. Nous avions travaillé sur ce sujet il y a quelques années, en lien avec la DIRIF et HRO. Un nouveau tracé était envisagé, qui prenait en compte l'arrivée du prolongement du T1 et le devenir de la Zone d'Activité  rue de Seine. Ce qui posait problème, ce n'était plus le tracé de la bretelle, mais son financement. Pouvez-vous nous dire comment tout cela évolue?

Enfin,  vous avez évoqué lors de la réunion le NPRU (ou ANRU 2) avec une rénovation sur la tour Total. Nous avions lancé fin 2013 une réflexion sur un périmètre plus large, allant jusqu'à la rue Buffon: vous avez poursuivi cette réflexion. Pouvez-vous nous dire, et aux Colombiens, au-delà des aspects financiers qui sont évidents, l'état d'avancement de vos études?

Vous avez aussi évoqué, c'est également dans le compte-rendu, le devenir du rond-point Ouest, et en fait la démolition des logements sociaux des Côtes d'Auty, ce que vous appelez,  je re-cite: "en quelque sorte la phase 3" accompagnant la réduction drastique du trottoir boulevard Charles de Gaulle, et qui mettra en cause les derniers pavillons du côté pair de la rue Champy. Si tout le monde a bien compris, il s’agit de démolir les logements sociaux le long du boulevard de Gaulle. Il serait peut-être temps d’en parler aux habitants, indiquer des échéances et la manière dont vous pensez gérer les relogements.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires

Recherche