Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 19:11

1580722_3_1306_la-candidate-ee-lv-a-l-election-presidentiel.jpgLa majorité de Droite (UMP et NC) à l'Assemblée a voté mercredi dernier le projet de loi transformant le 11 novembre en une journée d'hommage à « tous les morts pour la France »   moins de deux mois après l'annonce par

N. Sarkozy d'une évolution des cérémonies anniversaires de l'armistice de 1918.

 

Ce texte constitué de deux brefs articles, discuté "en urgence", autour d'un conflit vieux de près d'un siècle, traduit la volonté de Sarkozy d'inscrire la réforme dans le marbre avant l'élection présidentielle, et de faire causer d'autre chose que de sa responsabilité dans la déconfiture de la situation française sur tous les plans.

 

Ainsi, il faudrait commémorer les guerres coloniales au Vietnam, au Tchad, au Rwanda, sans parler de l’Irak ou de l’Afghanistan ? Mêler dans les commémorations une armée de conscription et une armée de métier ?

 

Je pense que la proposition qu’avait faite Eva Joly il y a deux mois était plus prometteuse d’avenir quand elle  plaidait  pour que le 11 novembre devienne « une journée européenne pour la paix » car « au-delà des réfractaires à la guerre, des dizaines de millions de victimes de cette guerre appartiennent dans l'immense majorité au peuple européen »

Et pour se rappeler l’horreur de la guerre, et que les écologistes sont d’abord des pacifistes et pas des va-t-en-guerre, rappelons-nous les paroles du « Déserteur » de Boris Vian .

Le déserteur
 Texte de Boris Vian, musique de Boris Vian et Harold Berg.

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C’est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m’en vais déserter

Depuis que je suis né
J’ai vu mourir mon père
J’ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j’étais prisonnier
On m’a volé ma femme
On m’a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J’irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d’obéir
Refusez de la faire
N’allez pas à la guerre
Refusez de partir
S’il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n’aurai pas d’armes
Et qu’ils pourront tirer

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans evajoly2012
commenter cet article

commentaires

Recherche