Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 22:42

Carmen.jpgSamedi dernier a eu lieu  à l’Avant-Scène la représentation de « Carmen citoyenne ? » d’après l’opéra de Georges Bizet, sous la direction d’ E. Sprogis avec l’ensemble Ad Libitum et avec la participation d’ Edward Morgan de la Compagnie Morgan-Scott Ballet.

Cette création de Malika Bellaribi-Le Moal en association avec les ateliers de chant lyrique du centre socio-culturel des Fossés-Jean a été présentée à l’occasion du 10e anniversaire du projet « Une diva dans les quartiers ».
Malika Bellaribi-Le Moal, qui est née et a grandi à Nanterre, est une artiste lyrique, mezzo soprano de renommée internationale, qui n’hésite pas à transmettre son art et sa passion avec humour et humilité.

Le but de ce projet porté par le CSC des Fossés-Jean était de faire découvrir l’opéra, art réputé élitiste, à des amateurs issus de quartiers populaires et par l’intermédiaire de la scène. Ces personnes, sans formation de solfège et sans culture musicale classique au départ, ont participé en 2 groupes (un pour enfants de 8 à 12 ans et un pour adultes) à des ateliers de technique vocale, deux heures par semaine. Ensuite un metteur en scène leur a fait travailler leur présence scénique puis la danse avec une compagnie professionnelle.

Ainsi, après 4 à 5 mois pour que le projet prenne forme, une quarantaine de jeunes et d’adultes colombiens étaient présents, parmi les chœurs, au milieu des solistes et des musiciens professionnels pour cette représentation exceptionnelle.

La configuration de la scène n’était pas évidente pour l’ensemble des artistes, professionnels et amateurs, chanteurs et musiciens.  Mais vu du public, on n’arrivait pas à distinguer les uns des autres, sauf quand on connaissait des habitants des Fossés-Jean et des alentours en se disant « mais je la connais celle-là ». Franchement je n’ai pas boudé mon plaisir. De l’opéra à Colombes; les familles des « artistes » des Fossés-Jean présentes dans la salle qu’elles n’ont probablement pas l’habitude de fréquenter; des enfants, des adultes, des retraités, hommes et femmes qui ont accompli un travail magnifique dont on n’imagine pas comment cela a dû les engager pendant quelques mois : probablement plusieurs d’entre eux ont du mal dormir la nuit précédente. On m’a susurré que Malika Bellaribi-Le Moal reviendrait à Colombes dans quelques temps. N’hésitez pas : profitez-en !

Il ne faut pas oublier d’évoquer la première partie au cours de laquelle des chorégraphies préparées par Edward Morgan, directeur-chorégraphe de la compagnie new-yorkaise MorganScott Ballet, étaient présentées par les danseurs et danseuses du Ballet chaptal de Monique Arabian. On m’a raconté qu’entre E. Morgan et des enfants qui fréquentaient le CSC, une rencontre magique a eu lieu : l’un ne parle pas français, les autres pas l’américain. Et pourtant, ils ont eu envie de faire quelque chose ensemble, et plusieurs centaines de spectateurs à l’Avant-Scène ont pu savourer ce moment où la danse et la musique s’affranchissent des différences de langue, de statut social, de compétences pour prposer un petit état de grâce.

Merci à toute l’équipe du CSC des Fossés-Jean, et aux adhérents du CSC, pour nous avoir fait rêver toute une soirée.

Enfin, il faut signaler qu’une exposition de photos retraçant les travaux des ateliers de chant au C.S.C. des Fossés-Jean, a été présentée au CSC et dans le hall de l’Hôtel-de-Ville. Cette exposition de photos noir et blanc a été réalisée par Diane Grimonet, photographe humaniste, avec des textes de Nathalie Guillery, toutes deux anciennes élèves de Malika Bellaribi-Le Moal.

Il faut aussi dire que la « troupe » des Fossés-Jean se produira sur la scène de l’UNESCO (2000 places) le 23 novembre prochain, et que le même jour, à 13h France 3, dans son émission « direct chez vous » diffusera un reportage tourné lors des répétitions.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires