Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 10:02

CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014

 

délibération 38 : Renouvellement des Conseils de Quartier

 

Le quartier, c'est le territoire par excellence de la rencontre, du partage, des échanges.

 

Colombes s'est, de longue date, attachée à construire des réponses de proximité : coquilles relativement vides réduites à des comités des fêtes avant 2008 à l’époque des 7 villages, fonctionnant peu ou prou mais, recroquevillés sur eux-mêmes et pas assez ouverts sur les habitants après 2008.

 

Pourtant, l'implication des habitants dans la vie des quartiers est un objectif primordial pour construire une ville pour tous et permettre à chacun de pouvoir exprimer son point de vue sur les transformations de la cité, les projets à mettre en place.

 

Les écologistes croient à la nécessité du travail en proximité et au développement des outils de participation.

 

La consultation, la participation ne peuvent fonctionner que si chacun dispose d'une bonne connaissance des compétences et des modes de décision.

La parole des habitants doit pouvoir s'exprimer dans de multiples lieux. Les conseils de quartier en font partie.

 

Les Conseils de Quartiers, à travers toutes leurs actions et projets, doivent permettent d'échanger, de réfléchir, d'agir collectivement sur l'évolution de notre ville et de notre vie quotidienne.

 

Mais ils doivent être plus que cela. Ils doivent permettre aux personnes qui résident dans nos quartiers de passer du statut d’habitant  à celui de citoyen associé aux choix qui le concernent. Et ce principe de co-construction de nos politiques publiques locales est une des conditions du rétablissement du sentiment citoyen et de l’égalité républicaine.

C’est pour cela que le statut des Conseils de quartier devra être pensé spécifiquement dans les quartiers concernés  par la politique de la ville et par le futur Contrat de ville.

Quelques critiques :

Vous avez décidé de réduire le nombre de quartiers à 5 alors qu’il y en avait 10 sous l’ancienne mandature. En moyenne, chacun de ces quartiers va concerner 17 000 habitants c’est-à-dire l’équivalent de villes moyennes telles Annonay, Vesoul, Senlis, Bar-le-Duc, ou Fontainebleau. De manière évidente, vous devriez revenir à une taille plus réduite de ces conseils de quartier et revenir à la dizaine de quartiers (ou 9, ou 11, je ne suis pas fétichiste.

 

Les candidatures doivent faire l’objet d’une déclaration motivée. J’ai demandé en commission quels étaient les critères de sélection à partir de cette déclaration motivée, mais les réponses apportées ne m’ont pas rassuré. En fait si on ne doit pas tenir compte de la partie motivée de la déclaration de candidature, pourquoi ne pas supprimer purement et simplement ce critère ?

 

Vous avez indiqué en commission que seuls les sujets concernant les quartiers y seront abordés, à l’exclusion des débats à caractère politique. Or vous semblez vouloir introduire d’emblée un sujet polémique  au sujet des élections cantonales. Est-ce l’application de l’axiome « fais ce que je te dis, mais pas ce que je fais » ?

 

Il me semble que vous n’allez pas au bout de la démarche en ce qui concerne les jeunes. Comme l’avaient suggéré les anciens membres des anciens conseils de quartier dans le bilan qu’ils avaient tiré de leur fonctionnement, et que vous devrez certainement retrouver dans les services, vous devriez prévoir un collège des moins de 30 ans, actifs et non-actifs, pour qu’ils puissent trouver toute leur place dans les conseils de quartier.

Quelques suggestions :

L’administration communale n’est pas organisée autour des quartiers, ce qui pose évidemment des questions d’accompagnement de la démocratie participative, d’adaptation et de cohérence des actions à l’échelle du quartier, de réactivité aux demandes des habitants. Un projet d’administration ne devrait-il pas mieux prendre en compte cet élément ?

 

Dans les collèges, il me semble qu’il manque un certain nombre de partenaires : organismes publics et partenaires du quartier (établissements scolaires, équipements culturels, bailleurs sociaux…). Ne peut-on pas ajouter un tel collège ?

 

Le Conseil de Quartier doit disposer d'une enveloppe financière lui permettant de soutenir les initiatives de quartier. Cette dotation, variable suivant la taille et les caractéristiques du quartier, pourrait être attribuée en soutien à des actions d'animation du quartier (fêtes, repas de rue, temps conviviaux, forum d'associations, etc.), à l'aide matérielle (imprimante, envoi de courriers, fournitures…) ou encore à la communication (prospectus, affichage…).

 

Plutôt que d’acquérir votre véhicule de police, vous devriez mettre en place "une caravane des quartiers" qui sillonnerait la ville, occasion supplémentaire de mettre en valeur les quartiers, de créer des synergies, de favoriser le dialogue, dans un format ludique et festif.

 

Je vous suggère également de vous orienter vers la création de conseils consultatifs nouveaux autour des questions d’égalité, tels :

 

 le droit des femmes (formation et information mutuelle, lutte contre les violences faites aux femmes, égalité dans l'emploi et dans la vie locale, éducation à l'égalité filles – garçons, sensibilisation du public par le biais des programmations proposées dans le cadre des journées internationales du 8 mars et du 25 novembre).

un Conseil de la Diversité et de l'Egalité des Droits pour prendre en compte la place des populations étrangères et d'origine étrangère à Colombes et s’inscrire dans l'objectif plus large de faire vivre l'égalité des droits (accueillir les étrangers et favoriser l'accès aux droits, comprendre, prévenir et lutter contre les discriminations liées à l’origine, valoriser l’histoire, la mémoire et les cultures des immigrés).

un conseil des déplacements urbain ((zones 30, aménagements cyclables,  groupe de concertation modes doux, élaboration d’une charte du Code de la rue).

 

Je vous suggère également de réserver une séance du conseil municipal aux instances de démocratie locale pour permettre de rendre compte de leurs réflexions  et de leurs propositions (c’était également une demande du bilan des anciens conseils de quartiers).

Enfin, et je n’aurais pas pu ne pas en parler et je ne vous étonnerai pas, un des enjeux étant le la réactivation des liens sociaux entre habitants, je vous recommande de soutenir fermement toutes les actions qui favorisent les coopérations citoyennes, en particulier celles qui ont – à un an de la conférence mondiale de l’ONU sur le changement climatique en France -  pour objet de faire émerger des pratiques écologiques nouvelles, favorables à une transition écologique (rues partagées, jardins partagés, …)

 

En conclusion, je m’abstiens sur cette délibération

 

Je vous remercie.

 

.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires