Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 09:59

CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014

 

Délibération 30 : validation du projet de réaménagement des espaces publics  du quartier Fossés-Jean/Bouviers (phase avant-projet) et fixation de la rémunération de l’équipe de maitrise d’œuvre

 

Je me félicite que ce dossier soit présenté ce soir. Il s’agit d’une étape importante dans le processus de requalification du quartier.

Ce quartier est un des plus importants de Colombes, et on ne peut le traiter à la légère. Il a fallu le retravailler à plusieurs reprises : le projet de N. Goueta a été rejeté par l’ANRU en janvier 2008, et nous avons du le retravailler à plusieurs reprises avant qu’il ne soit validé par le Comité National d’Engagement en novembre 2011.


Il a fait l’objet ces dernières années d’une importante concertation, des ateliers de travail avec les habitants se sont tenus, et l’on en retrouve des éléments dans le gros dossier de DUP du mois d’avril, et dans les documents qui nous sont présentés ce soir.


En plus des habitants, ce dossier a mobilisé de nombreux spécialistes, car il a fallu s’entourer d’urbanistes et de paysagistes pour affiner la conception du projet, mobiliser les services de la ville, et les partenaires institutionnels pour trouver des solutions intéressantes pour les 15 000 habitants des fossés-Jean/Bouviers.

Je ne peux que regretter –mais est-ce un hasard ? – que le conseil Général ait mis près d’un an à signer l’avenant n°1 à la convention de l’ANRU et que celui-ci ne soit devenu effectif que le 16 novembre 2012.

 

Ce projet est important car au-delà des moyens financiers qui vont être mobilisés – et ils sont plus que conséquents – c’est une véritable requalification urbaine, sociale et commerciale qui va s’opérer.

Grâce au travail assidu encore une fois des équipes municipales, et de celles de Colombes Habitat Public, nous avons progressivement mis en musique les éléments qui figuraient dans le dossier de l’ANRU.

Que ce soit le pôle de la médiathèque et du CSC, qui sera réalisé par l’agence Brennac et Gonzales, ou les espaces publics que j’avais eu le plaisir de présenter, au conseil municipal le 17 octobre 2013 lors de la désignation de la maitrise d’œuvre, et qui seront donc réalisés par l’agence Jacqueline Osty, au talent unanimement reconnu, nous avons pris le temps de bien préparer nos dossiers, et le dossier proposé ce soir en est un exemple criant.


Vous nous aviez d’ailleurs reproché de prendre trop de temps, mais nous avons préféré bien travailler en amont plutôt que de rencontrer de mauvaises surprises en cours de route. Finalement, les seules surprises ont été celles venant du Conseil Général, mais encore une fois, faut-il s’en étonner ? Ainsi, le Conseil général avait bloqué plusieurs mois durant, de novembre 2013 jusqu’il y a peu encore avant l’été, deux avenants :

L’un concernant la prolongation des délais de l’ANRU d’un an ; l’autre concernant la dissolution du syndicat mixte des quartiers Nord, pourtant demandé par le même Conseil général, et la modification des adresses des opérations concernées par la reconstitution du 1 pour 1 (1 logement social reconstruit pour un logement social démoli).


En plus des espaces publics que vient de nous décrire madame Delattre et des équipements publics à venir, nous avions prévu outre la reconstruction de l’école élémentaire Jean-Jacques Rousseau, la réalisation de 200 nouveaux logements dont 120 en accession privée dont un programme mitoyen du futur CSC (au fait, où en est-on de ce projet ?), 30 logements sociaux, 30 logements intermédiaires, et 10 pavillons en accession sociale. Parallèlement, Colombes Habitat Public a préparé et engagé la réhabilitation de plusieurs immeubles : Tour Z, 179 Stalingrad, 11 Michelet (nous avons évoqué tout à l’heure deux de ces dossiers pour leur garanties d’emprunt,  au total 388 logements réhabilités, et bénéficiant d’isolation thermique et d’un contrat de performance énergétique, toutes mesures favorables à la maitrise des charges des locataires.

Le relogement des locataires des immeubles démolis ou destinés à l’être était en avril en bonne voie. Peut-être pouvez-vous nous dire ce qu’il en est à ce jour ?


J’ajoute que nous avions prévu la création d’une maison médicale ; maintenez-vous ce projet ?

Dans le même ordre d’idées, pouvez-vous nous faire part de vos réflexions quant aux souhaits de modernisation et d’extension du centre Leclerc par leur propriétaire, sur son site actuel ou sur un autre. 

 

Au plan urbain, c’est l’angle Michelet/Stalingrad qui est au cœur du projet,  comme entrée de quartier, d’où découlent les partis pris d’aménagement des espaces publics présentés tout à l’heure: renforcement du maillage,  développement de la trame verte, revalorisation des espaces publics existants,  et évidemment création d’un espace central autour du nouvel équipement public.

Le projet est développé autour d’une orientation d’aménagement développant un côté cour et un côté jardin.

Le stationnement est régulé pour s’adapter aux nouveaux espaces, et non l’inverse.

 

J’avais dit, avant l’été, qu’après que vous ayez approuvé, avec notre  majorité municipale d’alors l’attribution du marché à l’équipe de maitrise d’œuvre Jacqueline Osty, j’étais certain que vous nous proposeriez dans les prochaines semaines et les prochains mois les projets qui sont arrivés à leur maturité technique et que nous avions préparés.


Nous ne pouvons que nous réjouir que vous ayez accepté de concrétiser ce projet d’espaces publics.

 

C’est pourquoi nous voterons cette délibération, relative à la validation du projet de réaménagement des espaces publics du quartier Fossés-Jean/Bouviers (phase avant-projet) et la fixation de la rémunération de l’équipe de maitrise d’œuvre.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires