Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 10:54

La campagne électorale a été longue, elle a été également difficile, renforcée dans la dernière période par des attaques lamentables de bas-caniveau venant d'une partie des équipes de la droite. Puis le verdict des urnes est tombé. D'abord le 23 mars, puis le 30 mars: la liste "Colombes avance" est battue. Ce pourrait un mauvais épisode d'une série télévisée un peu gore, mais la réalité - cauchemardesque - est bien là: N. Goueta revient aux affaires.


L'écart de voix n'est pas très important, ce qui renforce d'autant plus la déception, et les explications sont sans doute multiples: le rejet de la méthode gouvernementale et l'écart entre les engagements et les actes, le poids de l'abstention, les erreurs commises par notre équipe sortante. Autant de sujets sur lesquels il faudra aller rapidement  débattre avec les Colombiens.


Nous avions analysé  dans notre bilan ce à quoi nous nous étions engagé, ce que nous avions commencé à faire, et ce que nous avons mené à son terme. Franchement, nous n'avions pas à rougir de ce bilan et les Colombiens peuvent être fiers de la façon dont nos avons porté nos actions autour de la solidarité, de l'écologie et de la démocratie, en veillant à ne laisser personne au bord de la route même si ce n'est pas si simple, et tout en poursuivant la transformation de notre ville.


Mais s'il est un fait marquant, c'est que nombre de nos concitoyens, en particulier dans les quartiers populaires,  ont perdu confiance en l’action publique. Le sentiment que les politiques ne veulent ou ne peuvent rien changer est profond avec en corollaire celui qu’il n’est pas utile de participer à la transformation ni de la ville, ni de son quotidien.


Des conceptions poujadistes, individualistes, clientélistes,  se développent du fait  de l’incapacité collective de la société à résoudre les problèmes essentiels que sont l’emploi, une meilleure répartition des richesses et du travail, un manque de confiance  envers la jeunesse encore les réponses insuffisantes aux problèmes d’éducation, de sécurité ou d’environnement.


La commune,  malgré la proximité de nos concitoyens et malgré la visibilité de son action n’est pas à l’abri de cet éloignement. Le taux élevé d’abstentions vient de le montrer.


Les résultats nationaux ont montré également qu’il existe une demande d’écologie, une demande d’innovation et d’imagination vers une politique permettant tout à la fois de soulager le budget des ménages et de protéger notre planète. Sans doute ces éléments n'ont pas été assez présents dans la campagne de notre liste. Il sera nécessaire d’incarner dans des politiques ambitieuses un renouveau de politique sociale et environnementale.


La droite revient donc à la gestion des affaires de la ville. Les Colombiens ont intérêt à être attentifs.

Sur la méthode déjà: l'autoritarisme de N. Goueta est connu, et dès le premier conseil municipal, elle a refusé l'expression publique de l'opposition, alors que cela lui avait été permis il y a 6 ans.

Sur le fond ensuite: ici ou là des langues se délient, et des rumeurs se répandent. Bien évidemment ce ne sont que des rumeurs. Mais elles jouent perfidement leur rôle; on parle ainsi d'une liste noire concernant le personnel, de remise en cause du logement social dans les programmes de construction que nous ébauchions pour n'en citer que deux.


Nous l'avions vu alors qu'elle était dans l'opposition: N. Goueta n'a pas changé, et ses entourages demeurent les mêmes. Notre ville a de quoi s'inquiéter.


La discours politique de N. Goueta lors de son investiture, qui aurait pu être un discours d'apaisement et de rassemblement, a été plutôt une déclaration de guerre idéologique. J'en prends acte.

Passant de la fonction de Maire-Adjoint qui a été la mienne durant ces 6 années à celle de Conseiller Municipal d'opposition, j'ai décidé de poursuivre la tenue de ce blog, avec un titre forcément adapté. Il est évidemment ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent contribuer à ce que Colombes ne devienne pas une chasse gardée de la droite comme ailleurs dans le département.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires

Recherche