Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 16:45

 Madame la Maire, Chers Collègues,

 

Vous avez annoncé ces dernières semaines, dans le journal municipal, par une lettre adressée aux parents d’élèves, votre proposition d’application de la réforme des rythmes scolaires.

 

Pendant 18 mois, une concertation importante a eu lieu entre tous les partenaires éducatifs et associatifs, aboutissant à un allègement de la journée de classe. Vous nous rappelez que vous avez déposé un recours gracieux le 28 mai en vue de l’abrogation du décret du 24 janvier 2013.

 

On vient de voir que le tribunal administratif de Cergy (Val-d’Oise) a rendu il y a 10 jours une première décision dans la procédure en référé qui oppose depuis le 26 mai le préfet des Hauts-de-Seine aux villes de Levallois et d’Asnières. Le tribunal a ainsi décidé de suspendre les délibérations des deux communes UMP qui avaient fixé en conseil municipal les horaires des écoles pour la rentrée prochaine, sans tenir compte de la réforme des rythmes scolaires. Finalement, vous appuyant sur le décret Hamon, vous avez décidé de mettre en œuvre la 2ème matinée scolaire supplémentaire le mercredi matin, de maintenir les 24 heures hebdomadaires d’enseignement, de libérer le vendredi après-midi, qui sera consacré à l’organisation des nouveaux temps périscolaires. Ce dernier point est d’ailleurs rendu possible à titre expérimental pour une durée de 3 ans ; nous en reparlerons donc au plus tard  en 2017. Cette organisation s’inscrit  dans le cadre  du Projet Educatif De Territoire (PEDT) dont un avant-projet est joint en annexe au rapport.

Vous avez consulté les conseils d’écoles et sur les 37 écoles de la ville, 19 se sont prononcés en faveur de votre proposition, 16 contre, et 2 se sont partagés à égalité en faveur ou contre votre projet (et ceci n’est pas un vote nul).

 

En 3 mois de temps, vous avez balayé d’un revers de main un an et demi de concertation.

Pour cela je ne vous félicite pas.

 

Vous annoncez une gratuité en vous référant au règlement financier de la ville,  « avec comme ambition d’organiser des temps de qualité, dans les domaines artistiques, culturels, sportifs, linguistiques, citoyens, …en vous appuyant sur les équipes d’animation de la ville, les services travaillant déjà en lien avec les écoles, les associations et clubs suite à un appel à projet , ainsi que les enseignants suite à un appel à candidature ».

 

Si la question d’une partie des recettes est assez bien identifiée, le gouvernement ayant annoncé la reconduction du fonds d'amorçage prévu pour 2014-2015 en 2015-2016, et les dotations s’élevant pour ce qu’on en connait à 50€ par élève portés à 90 euros par élève en ZUS, il n’en n’est pas de même en ce qui concerne les dépenses. En fait si on identifie bien les recettes apportées par l’Etat, on mesure mal les dépenses générées par la gratuité des activités, et sui elles seront toutes gratuites.

 

Dans le règlement financier qui nous est proposé ce soir, seule une infime partie des activités municipales y figure, ce qui réduit considérablement le caractère gratuit des activités périscolaires. J’aimerais, madame la Maire, que vous nous apportiez quelques précisions à ce sujet.

 

Pour les écologistes, la réforme des rythmes de la semaine doit permettre de mieux tenir compte du rythme biologique pour préserver l’attention et la santé de nos enfants et pour favoriser leur développement et lutter contre l'échec scolaire.

 

Or, dans la nouvelle proposition de la municipalité, l'allégement des journées de classe, intention première de la réforme, n'est pas respectée.

 

De plus, la concentration des activités sur un après-midi veille de week-end va à l’inverse des objectifs mêmes de la réforme. Les activités périscolaires doivent permettre aux enfants de bénéficier d’une ouverture éducative, d’un accès équitable à d’autres apprentissages. Entre ceux des enfants qui resteront en famille le vendredi de RTT, et ceux qui épuisés par une semaine  dont le rythme est déjà l’un des plus lourds de toute l’Europe, votre choix va renforcer la ségrégation entre les familles des différents secteurs de la ville.

 

L’intérêt de l’enfant doit être au centre de toute politique scolaire et la mise en place précipitée et sans ambition de la réforme proposée par la Ville de Colombes ne va pas dans ce sens. Pour une réforme de qualité, elle doit être mise en œuvre avec une concertation et des moyens à la hauteur de l’enjeu.

 

C’est cette idée, portée également par des parents d’élèves et des enseignant dont nombre d’entre eux s’étaient réunis devant l’hôtel de ville lors du dernier conseil municipal du mois de juin, que les écologistes soutiennent.

Nous regrettons par ailleurs la communication autour de cette proposition par voie de presse et en contrepoint la faiblesse de la concertation depuis plusieurs mois auprès des acteurs de la communauté éducative, des associations  et des élus pour partager et co-construire sa mise en place.

 

Les écologistes souhaitent une réforme de qualité prenant en compte une diminution quotidienne du temps de classe car l’attention portée à nos enfants, c’est l’attention portée à l’avenir de Colombes. Je crains que nous n’en prenions pas le chemin.

Je vote donc contre votre proposition.

 

 

Enfin, je ne vous félicite pas non plus pour votre avant-projet de PEDT qui est simplement indigent car il n’explique pas les modalités de son élaboration et la place prise tant par la communauté éducative que par le monde associatif dans le portage du nouveau projet ; il ne présente pas le diagnostic et ne fixe pas d’objectifs ce qui est assez étonnant pour un plan communal, alors que tous les matériaux nécessaires à son élaboration existent dans les services de la ville.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires