Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 23:57

Madame la Maire, chers Collègues,

 

Tout d'abord, je voudrais revenir rapidement sur l'étude  prospective du Cabinet Klopfer, et son caractère soit-disant "dissimulé", secret, caché aux habitants. Aussi je vais m'exercer à une petite analogie.

 

Vous savez tous, chers collègues, que la ville à l'initiative de Madame Goueta,  juste avant les élections de 2008, pratiquement entre les 2 tours, a créé un syndicat mixte avec le Conseil général (70% pour le conseil général, 30% pour la ville) pour accueillir un projet sportif, de loisir et commercial sur le site Yves du Manoir.  Mme Goueta, M. Bauer, M. Trupin étaient d'ailleurs membres du conseil syndical.  

Le Syndicat mixte a engagé fin 2011 des études - urbaines, de programmation, financières, juridiques - et s'est fait accompagner par un groupement de bureaux d'études et de cabinets conseils. Il s'est avéré que nous avons eu des doutes sur le montage financier proposé et avons imposé une contre-expertise. Que je sache, le Conseil général n'a jamais communiqué sur ce sujet, et les centaines de pages d'études dans leurs différentes versions n'ont jamais été considérées comme un dossier secret par Mme Goueta, M. Bauer, M. Trupin.

 

Je crois donc que sur cette question il faut savoir garder raison, et qu'un document d'aide à la décision, comme l'est l'étude prospective actualisée régulièrement depuis 2011,  n'est que ce qu'il est: un document d'aide à la décision. M. Noual a plutôt tendance à manipuler les informations  et les chiffres et plus c’est gros, plus il espère que ça passe. C’est dommage. Mais personne n’y croira. Et c’est tant mieux.

 

J'en viens au compte administratif:

L'équipe municipale au cours de la dernière mandature a considérablement investi dans les équipements publics -sans doute trop -  pour deux raisons essentielles: d'une part parce qu'entre les années 1990 et 2008, les équipes en place avaient peu investi et qu'il a fallu rattraper le retard ainsi pris;  d'autre part en quelques années la population est passée de 83 000 habitants à 86 000 habitants et qu'il a fallu accompagner cette croissance démographique.

 

Les élus d'Europe Ecologie-Les Verts ont veillé, avec les autres composantes de la majorité municipale,  à ne pas alourdir les charges des familles colombiennes dans le contexte de crise économique et financière qui perdure depuis 2008 et qui voit progresser les ponctions importantes voulues par les gouvernements successifs alors qu'on sait que l'investissement local est créateur d'activité, donc d'emploi.

 

Un effort particulier a été fait pour maîtriser les dépenses de fonctionnement en maintenant le service public municipal qui a aussi une fonction d'amortisseur social. Les élus écologistes auraient souhaité que cette orientation soit  certes comptable, mais s'appuie aussi sur une transformation et une modernisation plus profonde de l'administration communale; qu'elle prenne mieux en compte les priorités écologiques et sociales, et repose sur des initiatives plus fortes des habitants, laissant plus de place à la coopération citoyenne.

V

ous écrivez dans le rapport que vous nous avez remis ce soir que l'investissement important  réalisé et exécuté vous empêchera de faire des investissements nouveaux. Je vous avoue ma double surprise: d'une part vous semblez reprocher à vos prédécesseurs d'avoir investi, d'autre part vous considérez en quelque sorte que les investissements à venir et déjà programmés seraient superflus.

 

De quoi s'agit-il?Une grande partie des 60 millions d'investissements à venir sont obligatoires, comme l'ANRU aux Fossés-Jean pour 18M€, le groupe scolaire de Charles de Gaulle Est et celui de la Marine, les médiathèques des Fossés-Jean et du Petit Colombes, le Pôle Public de Proximité de la place Aragon, la crèche de l'Ile marante, par exemple. Certes ceci ne vous laisse pas beaucoup de marges de manœuvre nouvelles, mais croyez-vous que les Colombiens ne veulent pas de ces réalisations?  Faites déjà cela, et faites-le bien, vous verrez que six années suffiront à peine.

 

En réalité,  vous le savez,  vous héritez d'une situation favorable en termes de service public et de personnel de qualité, d'investissements municipaux, de maintenance du patrimoine de Colombes Habitat Public et de relance de la construction de logements sociaux, d'une SEM d'aménagement saine.  

 

Les écologistes ont toujours dit - c'est dans leur ADN - qu’il était possible de faire mieux avec moins.

Faire mieux avec moins est bien-sûr une nécessité pour réduire nos émissions de CO2 et préserver notre planète. Dans le contexte économique que nous connaissons, c’est aussi une nécessité en matière budgétaire. 

 

Nous avons toujours exprimé l'idée, qu’en faisant autrement,  en allant plus loin et plus vite dans la transition écologique, des marges de manœuvre existaient permettant d'améliorer l'environnement et les conditions de vie des Colombiens.

 

Après un mandat significatif au plan écologique (je rappelle notamment que nous avons réalisé l'essentiel de l'écoquartier de la Marine, réduit la facture énergétique de la ville de plus de 5% alors que les postes de fluides et combustibles ne cessent de progresser, fait disparaitre l'usage des produits phytosanitaire de tous nos espaces verts, piétonnisé la rue Saint-Denis, régulé le stationnement sauvage dans les zones saturées),  nous avions pris la décision d'approfondir le volet écologique d’une part pour aller vers la transition écologique grâce à l'instauration d'un fond d'arbitrage carbone, par la baisse plus forte des émissions de Gaz à Effets de Serre, par le développement des normes environnementales dans la construction neuve, par la lutte contre la précarité énergétique dans l'habitat ancien ; d’autre part pour accroitre le lien social par le lancement de deux opérations d'habitat participatif (dont l’une est déjà engagée et n’attend plus que l’estimation des domaines pour la cession du terrain), par l'introduction de l'alimentation bio dans la restauration collective, par le paiement à la levée du ramassage des poubelles, par le soutien à l'économie sociale et solidaire et à des projets  impliquant les citoyens (monnaies locales, micro-stop,   rue en transition etc...).

 

Vous le comprenez aisément, je souhaite pour les prochaines années la plus grande vigilance de votre part quant à l’impact environnemental de ce que seront désormais vos choix politiques. Je vous rappelle que vos projets doivent être compatibles avec l'agenda 21,  et vous recommande de privilégier les énergies renouvelables et les circuits courts. Et pourquoi pas la mise en place d'une comptabilité carbone.

Des choix seront peut-être à faire, sans doute plus conformes à votre programme, mais sans doute aussi différents de vos propositions initiales car tous les programmes buttent à un moment sur des contingences imprévues. J'espère que vous le ferez dans un cadre apaisé, auquel les écologistes prendront leur part. 

 

Pour conclure, vous l’avez compris, Madame la Maire, chers collègues, le groupe Europe Ecologie- les Verts approuve le compte administratif tel qu’il nous a été présenté.

 

Merci





Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires