Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 22:18
normal_photoclasseco2ay6.jpgContre :

En quoi une éventuelle législation sur le por
t du voile intégral dans la rue va t'elle faire avancer la condition féminine en France ?

Surtout si au final ce seront les femmes qui seront punies soit parce qu'elles seront sanctionnées d'une amende parce qu'elles l'auront porté, soit parce qu'elles ne sortiront plus. Est-il seulement question de s'attaquer aux maris, pères, frères et autres imams qui imposeraient ce type de voile à ces femmes? Est-il prévu de punir les hommes qui empêcheraient ces femmes de sortir de chez elles autrement que voilées de la sorte ?

Au moins la loi de 2004 sur la laïcité, ne co
ncernait que les établissements scolaires publics (donc une partie seulement des établissements scolaires) et interdisait des signes religieux (ou considérés comme tels) de toutes les religions, là une éventuelle législation ne toucherait que la religion musulmane (même si c'est une interprétation très contestable de cette religion) et concernerait tout l'espace public.
Il faut donc éviter les clichés réducteurs et proposer une autre politique.

Pour :

Dans notre société, les études sociologiques ont montré que la norme c'est de déshabiller les "putes" c'est à dire les femmes qui "appartiennent à tout le monde" (voir la place de la tenue vestimentaire dans la loi sur la prostitution), dont font partie les femmes des publicités, et de couvrir le plus possible les autres, avec pour objectif de réduire l'accès sexuel au corps des femmes par les hommes en général,
Le choix entre ce qui est au
torisé et ce qui est interdit correspond au rapport de force entre les femmes et les hommes qui osent refuser de considérer qu'une femme est un corps sexuellement disponible.

Ne pas faire de loi sur la burka, c'est la même chose que de laisser les drogues en vente libre au nom de la liberté. Cela ne résout pas les problèmes, mais cela évite leur généralisation à des personnes qui n'auraient jamais du être touchées.

Lorsque les femmes peuvent gagner quelque chose il y a toujours des personnes pour questionner si vraiment il faut,
si c'est la liberté... Désormais, on rencontre régulièrement des femmes en burka, ce qui n'était pas le cas il y a deux ans..

On pourrait se dispenser d'une loi sur la burka s'il y avait consensus pour des lois limitant l'utilisation du corps des femmes dans les pubs, interdisant l'apologie de la violence (voir Orelsan), imposant la parité dans les directions d'entreprise... Actuellement, tout dit aux femmes et aux hommes qu'une femme c'est d'abord un corps à posséder. Comprendre pour une femme que ce n'est pas le cas est long et difficile, et il est bien plus évident de faire l'autruche en se cachant derrière un bout de tissus.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans société
commenter cet article

commentaires

Recherche