Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 23:45

Régulièrement, depuis plusieurs mois, resurgit la question de la Délégation de Service Public (DSP) des parkings de centre-ville et du stationnement  payant de surface. Ce sujet vient de rejaillir sur les réseaux sociaux colombiens. Beaucoup a déjà été dit et écrit sur le sujet et je ne reviendrai pas maintenant sur l’aspect technique et financier de cette DSP.

Quoique. En effet, dans le sujet de la DSP il y a bien sûr la question du contrat. Et le fait qu'il ait été signé pour 30 ans sans contreparties selon ses défenseurs m'apparaît plus que douteux tant sur la durée que sur les contreparties. C'est quand même le cœur de la controverse depuis des mois.


Par contre, il soulève un autre aspect que je juge essentiel et que je viens encore une fois de défendre  sur les réseaux sociaux. C'est la place de la voiture dans les grandes villes et agglomérations. Quand on sait que la plupart des déplacements se font sur une distance d’environ 2kms, ce qui n’est pas grand-chose, chacun en conviendra, est-ce qu'il ne faut pas imaginer une autre manière de se comporter ?


 Par exemple dissocier propriété et usage de la voiture, développer des transports collectifs souples, promouvoir le covoiturage, réapprendre à marcher, à faire du vélo. Et réfléchir et anticiper sur les fonctions des parkings publics. Ainsi nous avions prévu de mettre une station de vélos dans le futur parking public  de la ZAC Charles de Gaulle: nous verrons quels seront les choix de la nouvelle équipe municipale.


Il ne s'agit pas d'interdire la voiture mais de faire évoluer les comportements y compris ceux des responsables d'entreprises. C'est le rôle des puissances publiques, chacune à son niveau de  responsabilité, d'initiative, de coordination et de financement de faire bouger les lignes.


Tout cela est bon pour le fonctionnement urbain, pour la santé, pour la diminution des gaz à effet de serre, donc pour la planète et ses habitants.


Pour conclure, dans les règlements d'urbanisme, on voit  qu'on balance entre deux  logiques: celles des 30 glorieuses (c’est-à-dir avant la 1ère crise du pétrole) et du tout voiture; et celle du  21ème siècle où les questions environnementales et l'écologie deviennent de véritables enjeux de société.


Je suis persuadé, c'est mon côté écolo, qu'il faut aller dans la seconde direction. Question de bon sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires

BELLANGER Stéphane 03/01/2015 15:28

À l’heure des recherches d’économies tous azimuts, il est une source peu visitée : la gestion du stationnement, souvent confi ée au privé en délégation de service public.
Or, stationnement de surface et parkings souterrains sont souvent traités ensemble alors que les différences sont notoires. Une plus grande vigilance dans la rédaction des contrats sera source de
substantielles économies.

http://www.calameo.com/read/002698398a574e97d82b8