Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 21:20
"link 
Le cap, nous le tiendrons avec vous" a assuré le co-président du groupe EELV à Jean-Marc Ayrault.

Le co-président du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, François de Rugy, a souligné mardi "l’indépendance d’esprit, la liberté de conscience et de vote" des députés EELV, lors du débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement.

 

François de Rugy, élu de Loire-Atlantique comme le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, a confirmé à la tribune que son groupe voterait la confiance au gouvernement. Noël Mamère, député de la Gironde, qui avait annoncé son intention de s’abstenir a finalement choisi de voter aussi la confiance.

"Il nous faudra de la constance, et une action conçue sur la durée, sans à-coups ni revirements. Le cap nous le tiendrons avec vous", a dit M. de Rugy à l’adresse du Premier ministre.

 

"Mais il faudra également de l’audace. L’audace d’une nouvelle pratique démocratique qui accepte que les différences de points de vue au sein de la majorité soient une richesse et une chance. L’indépendance d’esprit, la liberté de conscience et de vote des écologistes ne sont pas pour nous une revendication : elles sont avant tout une condition de la réussite de la majorité tout entière", a-t-il insisté.

 

Les députés écologistes, selon leur chef de file, partagent avec le gouvernement la "première étape" de "baisse programmée et résolue de la production d’électricité d’origine nucléaire", tout en étant partisans à long terme "de la sortie du nucléaire".

 

"A chaque fois que vous remettrez de la justice dans notre système fiscal, dans notre protection sociale, dans les dispositifs de prestations, quand bien même cela heurtera des lobbies puissants ou des intérêts particuliers organisés, soyez en certains, M. le Premier ministre, vous trouverez dans les députés écologistes des partenaires actifs, constructifs, déterminés", a-t-il promis.

 

Dénonçant les "vociférations" de la droite, François de Rugy a notamment rétorqué à Eric Woerth, qui avait critiqué la gestion du gouvernement, en mettant en cause "le mélange des genres dont s’est rendu coupable" selon lui l’ancien ministre et ancien trésorier de l’UMP.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans Europe Ecologie
commenter cet article

commentaires