Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 21:52

Les récents événements en cours en Angleterre depuis quelques jours nous interpellent.  

On pourrait écrire plein de choses, y compris sur le supposé angélisme des bobos.  

 Lesquels rappellent tout simplement que, malgré tout, la France et l'Europe Occidentale sont des îlots de sécurité par rapport à ce qui se passe ailleurs dans le monde.


 Tout est relatif, et les intéressés ressentent le contraire, mais même à Marseille il n'existe rien de comparable en dureté de vie à certaines banlieues des USA, sans compter de Rio ou d'ailleurs dans le tiers-monde

...  

 Toute la délinquance des 65 millions de français correspond numériquement à celle du seul district fédéral de Columbia et ses 6 millions d'habitants, malgré la perpétuité automatique à la quatrième infraction. Alors, même si ce sont, bien sur, les voisins pauvres qui sont les victimes naturelles des jeunes délinquants pauvres, évitons quand même le catastrophisme, les étrangers trouvent les Européens tout simplement ridicules lorsque ils entrent dans ce registre.


 L'insertion sociale des jeunes ne se fait plus comme jadis vers 15/17 ans en raison de l'évolution économique et en particulier le chômage de masse. Elle rend socialement inutile, et sans ressources légales, la masse des non-qualifiés, et aux yeux de beaucoup de jeunes immatures rend illégitimes les règles sociales, notamment lorsqu’elles s'opposent à la "débrouille" permettant de survivre (y compris le trafic de stupéfiants qui n'en est qu'un des aspects).  

 Une "contre culture" quasiment infantile, comportant la disqualification du travail scolaire, vécu comme une trahison du groupe, et l'appropriation du micro-territoire devient ainsi la règle du jeu du groupe d'âge, parce que la vraie socialisation ,hors du groupe d'âge, se fait plus difficilement et plus tard que par le passé.


L'obligation scolaire jusqu'à 16 ans est une ânerie idéologique rendant encore plus difficile et tardive l'insertion sociale par imitation des adultes rencontrés au travail, notamment des adultes hommes, modèle naturel spontané des jeunes garçons.


Hommes que l'on trouve de moins en moins dans l'éducation nationale. Le système français de représentation politique, dans son archaïsme rural, abouti mécaniquement à empêcher l'émergence d'une élite politique issue des quartiers urbains et en représentant la diversité.  

Même les écolos y arrivent peu et mal. Cela accentue chez les jeunes, qui s'en rendent bien compte, le sentiment d'étrangeté à la société. Les coupes budgétaires massives, l'abandon administratif des quartiers et le mauvais emploi des services de police (on ne fait pas de présence policière sur un quartier en se déplaçant en voiture) diminuent encore les occasions de contacts positifs entre jeunes et adultes ... et pourtant les jeunes privilégient la police comme métier idéalement souhaité !!!


On a trouvé aujourd'hui les limites de la politique de la ville, qui consistait bien souvent à acheter la paix au moyen d'emplois dans les collectivité locales donnés aux leaders d'une tranche d'âge, qui se trouvaient souvent être aussi les dealers les mieux installés. La réalité est que la seule solution durable est économique : l'insertion sociale, y compris l'éducation primaire des jeunes, passe par le travail et l'imitation d'un modèle positif de comportement donné par les adultes rencontrés au travail. Tant qu'on ne travaille pas, on n'est pas adulte. Le reste est de la littérature et de la rustine, y compris la répression pure et dure (car il y a un lien direct entre niveau de délinquance et dureté de la répression, plus on réprime plus il y a de délinquance, et réciproquement). Le travail social est aussi de la rustine tant qu'on n'a pas de solutions concrètes de vie économique autonome à proposer autre que le deal ou l'engagement dans l'armée, la police, et autres administrations, qui recrutent de moins en moins, crise aidant.


HB 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans société
commenter cet article

commentaires

Ed Daniel 19/08/2011 02:37


There were several key articles published in the Telegraph & Guardian newspapers that I feel express views I am sympathetic to which I believe you and your audience would benefit from
reading...

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/law-and-order/8630533/Riots-the-underclass-lashes-out.html


"One of the most tragic aspects of London’s meltdowns is that we need this ruined generation if Britain is ever to feel prosperous and safe again."

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2011/aug/10/riots-reflect-society-run-greed-looting

"While bankers have publicly looted the country's wealth and got away with it, it's not hard to see why those who are locked out of the gravy train might think they were entitled to help themselves
to a mobile phone."

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2011/aug/18/looters-rioters-mps

"Hazel Blears stood up in the Commons last week and said:

'For me, the politics of law and order and of security and protecting our citizens have never been about the difference between right and left; they have always been about the difference between
right and wrong.'

She should know: in the summer of 2009, you may recall the iconic image of her holding up a cheque for £13,332 in repaid capital gains tax, having apparently come to the conclusion that it wasn't
hers to spend."

You have to acknowledge that while you espouse a sense of morality and purpose in your words you omit to express an opinion regarding the issues that cloud the judgement of youth today - the lack
of credible role models, in power, who are responsible for leading and managing our society... that is the sad paradox that we have yet to overcome both in the UK and wider Europe.

Pour ceux qui n'ont pas envie de lire l'anglais il y a toujours 'traduction Google' disponible ;-) C'est pas exact mais ca peut servir.