Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 23:18

408339A Hénin-Beaumont, où Marine Le Pen devrait être candidate aux législatives, la candidate d'Europe Ecologie-les Verts (EELV) a fustigé «la corruption de notre République».

Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, s'en est pris mardi à Marine Le Pen et à son discours anticorruption lors d'un déplacement à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), où la présidente du FN devrait être candidate aux législatives.

«La colère de la population ici est légitime, parce qu'elle a été abusée, victime de la corruption de notre République», a dit celle qui entend porter une «République exemplaire», citant notamment «les affaires qui concernent le Parti socialiste» dans cette ville.

Et ici, il ne faut pas qu'«un clan se substitue à un autre clan, ça ne peut pas être la solution», a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse dans un café après un tour par le marché aux côtés de Cécile Duflot et Marine Tondelier, candidate EELV aux législatives (sous le slogan «une autre Marine est possible!»)

«Héritière d'une fortune illégitime»

Marine Le Pen «a su canaliser la colère sociale», mais dénonçant «l'illusion» entretenue par le FN, Eva Joly a estimé qu'elle «fait croire qu'elle est du peuple et représente les intérêts des gens modestes» dans une ville où le taux chômage est très élevé.

Or, a affirmé l'ex-juge anticorruption, Marine Le Pen est «née avec une cuillère d'argent dans la bouche». «Elle est l'héritière d'une fortune illégitime, la fortune Lambert», héritée par son père, Jean-Marie Le Pen, «qui a pratiqué la torture en Algérie et fait de l'antimusulman son credo», a ajouté celle qui est déjà poursuivie en diffamation par Le Pen père.

Eva Joly s'est alors dite «révoltée que Marine Le Pen vienne ici avec un discours anticorruption: c'est une femme politique qui n'a pas de projet pour Hénin-Beaumont, elle s'en est servi comme un appartement-vitrine, mais en action concrète, elle n'a rien fait».

La candidate écologiste qui a, une nouvelle fois, dénoncé «les affaires qui concernent le président de la République, les affaires Woerth-Bettencourt et Karachi», a plaidé pour un «projet de société du vivre ensemble», le «seul projet d'avenir», celui de «reconversion écologique» au niveau de l'Union européenne.

(AFP) Libération 10 avril 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans evajoly2012
commenter cet article

commentaires