Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 19:38

Europe Ecologie - Les Verts entend changer durablement les manières de « faire de la politique ». Pour répondre à la crise de l’engagement, pour ne pas reproduire la confiscation de l’action et de la parole politiques par quelques-uns, pour permettre au plus grand nombre de participer à la politique, aux échanges et à l’action collective, la construction d’Europe Ecologie Les Verts sera ouverte, décentralisée, multiple.

Europe Ecologie Les Verts, c’est à la fois un parti politique, dont chacun peut devenir adhérent et un réseau de coopérateurs, pour que chacun puisse rejoindre Europe Ecologie Les Verts en gardant la possibilité d'un engagement plus souple.

Adhérer au parti politique Europe Ecologie Les Verts, c’est pouvoir participer à l’ensemble des décisions du mouvement : élections, priorités stratégiques et programmatiques, choix budgétaires… C’est la possibilité, pour tous et toutes, de participer à toute la vie du mouvement, en interne et en externe, au plan local, régional et national.

Rejoindre le réseau des coopérateurs, c’est pouvoir participer à toute la mobilisation collective initiée et portée par Europe Ecologie Les Verts ; c’est être informé de toutes les actions d’Europe Ecologie Les Verts, nationalement et localement, et être consulté sur les grands choix structurants du mouvement.

Adhérent ou coopérateur, parti et réseau : l’enjeu, c’est de permettre à chacun-e de trouver les formes du militantisme qui lui convient !

Depuis la fusion des Verts et d’Europe-Ecologie à Lyon en novembre 2010, les structures de direction et d’animation de la nouvelle organisatio politique écologiste étaient considérées comme transitoires, car n’émanant pas de la base des adhérents.

Le congrès est, avec le référendum interne, un des lieux d'expression collective des militant-e-s. C'est le moment où est adoptée l'orientation politique du mouvement, c'est aussi celui où est élue la direction nationale. Le 1er congrès d’EELV  se déroulera  dans les prochaines semaines en deux phases, le congrès décentralisé (29 mai 2011) puis le congrès fédéral (du 3 au 5 juin à La Rochelle).

Congrès décentralisé

Le congrès décentralisé est la première phase du congrès national. Dans chaque région se tiendra un congrès décentralisé le dimanche 29 mai. Le congrès décentralisé est la phase la plus importante même si ce n'est pas celle dont les médias parlent le plus. Lors du congrès décentralisé, chaque adhérent-e choisit la motion d'orientation politique qu'il soutient ainsi que l'équipe dirigeante qui y est adossée. On y vote aussi à propos de motions ponctuelles. C'est également lors du congrès décentralisé que sont désignés les membres du conseil fédéral d'Europe écologie les Verts. Ces derniers siègeront jusqu'au prochain congrès, ainsi que les délégués qui participeront au congrès fédéral.

Congrès fédéral

Le congrès fédéral rassemblera les 600 délégués désignés lors des congrès décentralisés. Il se déroulera du 3 au 5 juin 2011 à La Rochelle. Il est ouvert aux militant-e-s qui souhaitent y assister. Lors de ce congrès fédéral, les délégué-e-s échangent pour étudier les convergences éventuelles entre les textes, afin de les fusionner. Tout texte qui a fait plus de 5% lors du congrès décentralisé peut fusionner avec un autre. Il faut faire au moins 10% pour se maintenir sans fusion.

La période de discussion entre les textes s'ouvre au lendemain du congrès décentralisé et se terminera le samedi 4 juin à 13h45, heure limite de dépôt des textes fusionnés ou de redépôt des textes à l'identique. Le samedi 4 juin, les 600 délégué-e-s voteront sur les textes présentés. En fonction du résultat proportionnel mais avec une prime majoritaire, les 15 membres de la direction nationale, le bureau exécutif, seront connus, dont en particulier celui du ou de la Secrétaire national-e.

Quelles sont les motions en lice ?

Le détail des motions et contributions sur http://www.eelv.fr/le-rassemblement/espace-adherents-et-cooperateurs/6699-le-congres/

A. Objectif Terre

« Indigné-es » par la « real politik », nous proposons une orientation qui s'ancre dans les valeurs fondamentales de l'écologie, aux pratiques démocratiques exemplaires, qui sache rêver et faire rêver... La tête dans l'utopie, les pieds dans la terre : la terre des femmes et des hommes, la terre du Sud et du Nord, la terre du local et du global, la terre qu'on enrichit de nos idées et qui fait grandir ; un projet et des actions qui n'attendent pas le grand soir, car c'est ici et maintenant qu'on construit la terre de demain.

B. Maintenant, l’écologie !

Le prochain congrès doit être l'occasion de nous donner les chances de faire grandir l'écologie politique pour préparer la société à la civilisation post nucléaire et post fossile, et aider notre pays à faire cesser les dérives du système Sarkozy.

Un congrès avec 3 objectifs : tirer un bilan des deux ans écoulés, renouveler l'élan et trouver un leadership collectif.

Nous souhaitons continuer le rassemblement, poursuivre l’ouverture et permettre aux militants de se former. Nous souhaitons que soit présenté une candidature écologiste à l'élection présidentielle et que soit réaffirmé notre autonomie contractuelle. Nous devons être en capacité de passer des accords exigeants : nucléaire, proportionnelle, décentralisation et déconcentration, réforme territoriale, fiscalité juste et écologique, transition écolo de l’économique, retour sur les lois sécuritaires et de l’immigration, loi cadre égalité des droits (adoption homo)...

C. Construire l’écologie pour toutes et tous !

Nous voulons faire vivre ce formidable espoir que représente l’invention d’Europe Écologie Les Verts. Espoir d’ouverture, de renouvellement, de consolidation. Espoir de liberté, de créativité, pour changer la politique. Ambition d’efficacité aussi !

La justice sociale et la justice environnementale sont essentiellement liées. La critique du capitalisme est nécessaire mais pas suffisante. C’est la sortie du productivisme qui est à l’ordre du jour.
En nous affirmant comme force de réflexion et de proposition autonome, nous pouvons prendre l’avantage dans le paysage politique et devenir le pivot incontournable d’un  nouvel axe majoritaire, d’une alliance démocratique, écologique et sociale.

Nous ne sommes ni des supplétifs, ni des suppléments d’âme en quête de quelques postes honorifiques ! Nous devons arrêter de réactiver sans cesse les impasses d’une gauche plurielle qui ressemble aujourd’hui une péniche poussive.

La volonté de grandir et de s’ouvrir d’EELV a été portée collectivement. Nous devons poursuivre et élargir le rassemblement, sortir enfin des vieux schémas partisans hérités du XXème siècle, faire passer la politique du système propriétaire à celui du logiciel libre. Nous devons démocratiser et moderniser notre rassemblement.

Commençons dès maintenant, grâce à ce Congrès !

D. ENVIE : l’Ecologie que Nous Voulons, Inventons-là Ensemble !

Nous voulons ! inventer un monde du bien-vivre humain, du bonheur d’être et non d’avoir. Nous devons être capables de dessiner les contours d’une société désirable et solidaire, de sobriété heureuse, fondée sur le principe de responsabilité vis-à-vis des
générations futures. Nous défendons des utopies collectives et libertaires car réalistes sur la stratégie et pragmatiques sur les moyens du changement.

La convergence des crises énergétique, climatique, alimentaire, financière, sociale, démocratique et éthique est inédite. Si la prise de conscience de l'indispensable mutation du modèle économique est réelle, les responsables refusent d'engager les
réformes nécessaires.

Nous voulons ! Une écologie de rupture, de transformation et de transition, ancrée dans les territoires, porteuse d'émancipation, créatrice de nouvelles valeurs, une écologie d'alternatives.

Héritiers / es des valeurs de gauche, nous ne voulons pas d'une écologie d'alternance soluble dans le social-libéralisme, ni d'une écologie marketing électoraliste. C’est à ces conditions que le projet écologiste sera entendu, souhaité et partagé.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans Europe Ecologie
commenter cet article

commentaires