Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 23:13

Le feuilleton continue sur le programme de L. Trupin, mes interlocuteurs devenant de plus en plus nerveux et agressifs. Je crois que je vais bientôt me lasser de cette chronique.


On m'accuse dans un dernier post d'avoir agressé L. Trupin en qualifiant son programme de "Pipeau". Non violent par nature et par conviction, je n'ai pas agressé L. Trupin - le mot est fort- mais j'ai qualifié son programme et surtout ai fait la démonstration que ce programme n'était pas à la hauteur des enjeux des Colombiens. Il suffit de revenir à ma critique initiale.

Evidemment, quand la critique est peu consistante, on s'en prend aux écologistes en général. On reproche à eelv d'avoir marchandé un communiqué après la manifestation  de Nantes qui a été un grand succès s'agissant de notre Dame des Landes: après quelques recherches, je n'ai trouvé cette assertion que sur le site d'Europe 1, et elle n'a été semble-t-il reprise nullle part ailleurs. En général, il vaut mieux recouper ses sources, ce qui ne semble pas le cas. Et sur les dégradations commises, j'ai cité précédemment le communiqué publié par eelv que l'on retrouve sur le site national et qui condamne violences et dégradations. C'est étonnant cette psycho-rigidité à refuser les faits.

Mon interlocuteur, toujours anonyme (officiellement il se dénomme Trupin 2014) fait part de remontés des quartiers fustigeant l'immobilisme de l'équipe actuelle. Nous ne devons pas rencontrer les mêmes habitants qui reconnaissent au contraire que nous avons mis la ville en mouvement, et dans le bon sens. Quant aux propositions novatrices de L. Trupin, j'ai encore une fois démontré que nombre d'entre elles n'avaient rien de novateur.

On me reproche encore l'absence de gare du Grand Paris qui aboutirait à une pénalisation en matière de logements.

Je rappelle juste d'une part que la TOL (Territorialisation de l'Offre de Logement) a été mise en place par N. Sarkozy , et d'autre part que le nombre de logements prévu par notre PLH est en cohérence avec cette TOL.
Et puis on me met en demeure de me désolidariser de A. Bachelay sur la métropole. Si j'étais d'accord sur tout avec P. Sarre ou A. Bachelay, je serai dans la même formation  politique qu'eux.Il se trouve que ce n'est pas le cas car nous n'avons pas identité de vue sur nombre de sujets. Mais il se trouve que, au-delà de nos divergences politiques, nous avons su nous rassembler , avec d'autres encore, il y a 6 ans, et à nouveau en 2014. Notre équipe est plurielle mais réunie pour le plus grand bien de Colombes et de ses habitants. Nous l'avons prouvé, et nous le prouverons encore dans les prochaines années.

On revient un peu sur Yves du Manoir, et le PPP: la a réaction de l'équipe de L. Trupin  ne répond en rien sur le fond de mon argumentation ( critique initiale et réponse à la réponse), en s'autoproclamant compétente et en exprimant de banales banalités qui ne font ni un programme, ni une méthode, mais qui démontrent au contraire l'absence - ou la faiblesse - des bonnes compétences.

Sur l'habitat, il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre: on m'oppose l'idée de surdensifier Colombes et de ne pas réhabiliter l'existant. Tout d'abord, en ce qui concerne le parc social, j'ai déjà cité les chiffres que Colombes Habitat Public mettait dans la réhabilitation de son patrimoine. L'investissement  a triplé par rapport à l'époque où N. Gouéta était maire de Colombes. Je ne sais pas si cet objectif avait été négocié entre les 2 tours  en 2008 entre N. Gouéta et L. Trupin dans leur liste de fusion . Mais nous, on ne dit pas que des mots, on agit. On me dit aussi que le SDRIF menace la zone pavillonnaire. Il suffit de lire le SDRIF pour vérifier qu'il n'en est rien. Mais la lecture de ce document de planification régionale est sans doute trop ardue pour mon interlocuteur. Inquiétant pour quelqu'un qui se targue de toutes les compétences de la terre. Mais surtout, nous avons pris des dispositions dans le PLU pour protéger la zone pavillonnaire et densifier (et non pas surdensifier) les grands axes qui traversent Colombes et que parcourront les lignes de tramway. Enfin, on me dit que la rénovation de l'ANRU sera poursuivie chaque fois que l'état des lieux le nécessitera. Est-ce à dire que L. Trupin remet en cause la réhabilitation des Fossés Jean/Bouviers?

Sur la famille, je n'ai évoqué que des éléments qui figuraient dans le projet de loi sur la famille qui a été repoussé par le gouvernement, tels les questions de  divorces, de gardes alternées, de familles recomposées sur lesquelles on ne me répond pas. Par contre on me fait un procès d'intention sur d'autres sujets - j'imagine qu'il s'agit de la loi sur le mariage pour tous. Dont acte.

Sur l'école, mon interlocuteur dit tout et son contraire: la proposition de L. Trupin est de créer un nouveau lycée et j'ai expliqué que ce n'était pas simple pour des questions foncières, que sur ce sujet sa proposition n'allait pas jusqu'au bout car il ne localisait pas le terrain qu'il faudrait remettre gratuitement au Conseil régional (non pas parce que ce sont mes amis de la région, mais parce que c'est la règle; le Conseil Général avait fait la même chose pour le collège Paparemborde). On me reproche de critiquer  la proposition de création d'un établissement privé faite par L. Trupin. Ce n'est pas cela que je juge scandaleux, mais le fait qu'il ne traite pas dans son programme l'essentiel de ce qui fait l'offre scolaire à Colombes.  Il aurait pu aborder les deux volets, il n'en a traité qu'un. Pour tout cela, je suis traité de porteur d'idéologie socialiste! Moi!

On me dit enfin que je reproche à L. Trupin de soutenir les classes moyennes. Il faut quand même apprendre à bien me lire et ne pas seulement retenir et interpréter que ce qui arrange des convictions idéologiques prérequises. Je reproche à L. Trupin, dans son programme, de ne pas parler qué d'une partie de la population et de ne pas le faire également pour les  autres catégories d'habitants. Or j'ai la conviction, chevillée au corps, que notre ville est faite pour tous, sans exclusive comme je l'ai déjà écrit. C'est ce  à quoi nous nous appliquons depuis plusieurs années et que nous poursuivrons à l'avenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires

Trupin 2014 28/02/2014 11:29

dont acte de ce ton qui revient enfin dans les limites de la critique politique légitime