Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 23:17

Pour l'instant seul élu écologiste membre du Conseil Municipal, siégeant dans l'opposition, j'estime que mes droits d'élu minoritaire sont consubstantiels à l'exercice même des mandats locaux qui demeurent des droits individuels. Une jurisprudence vient étayer ce fait.


Malgré cela la Maire de Colombes s'évertue à me refuser ces droits, notamment - mais ce n'est pas le seul point - la publication d'une tribune dans le journal mensuel de Colombes.


Pour ces raisons, j'ai envoyé un courrier recommandé avec accusé de réception à Nicole Goueta par lequel je lui signifiais mon souhait qu'elle reconsidère sa position au vu des éléments juridiques existants.


Ce courrier date du 9 mai, réceptionné par les services de la mairie le 12 mai.


A ce jour je n'ai reçu aucune réponse écrite!


Toujours le 9 mai, j'ai proposé par échange téléphonique d'envoyer avant le lundi suivant ma tribune. Cela m'a été refusé.


Mais, car il y a un mais,  dans le dernier journal de Colombes, j'ai pu voir qu'un espace avait été réservé pour une tribune, mais que cette tribune n'était pas publiée. Renseignement pris, on m'a informé que j'avais effectivement droit à une tribune mais que la maire de Colombes semble me refuser les autres droits que je revendique et qui me sont redevables.! Le procédé est malhonnête car on veut faire croire que je n'ai pas envoyé, par désinvolture sans doute, cette tribune au cabinet de la maire.


Je tiens à faire savoir que cette manipulation est inadmissible et que s'il n'y a pas de tribune publiée, c'est que les responsables municipaux ont tout fait pour m'interdire de parution dans le journal municipal. Si ce n'est pas un acte de censure, cela y ressemble fort.


Dans ces conditions, je livre sur mon blog le texte qui aurait du être publié dans le dernier journal de Colombes, que je demande, une fois n'est pas coutume, de faire circuler sur les réseaux sociaux de la ville et d'ailleurs.



les écologistes pour une opposition ouverte mais vigilante


Grâce aux 12 990 électrices et électeurs qui ont voté pour la liste Colombes avance, les écologistes sont toujours présents au Conseil municipal.


Durant cette mandature qui débute, je m’efforcerai d’incarner une opposition ouverte mais vigilante.

Une opposition jamais systématique et toujours constructive.


Nous pensons aussi que pour réconcilier les Colombiens, et notamment les  18 858  abstentionnistes du 30 mars, avec la démocratie locale, il faudra développer des formes de démocratie permanente et ne pas se contenter d’une démocratie intermittente.


A cet égard, nous ferons aux Colombiens des propositions concrètes prochainement. Nous ferons également des propositions à la municipalité pour améliorer le règlement intérieur pour plus de démocratie interne.


Alors que notre ville, comme d’autres villes françaises et européennes, connaît régulièrement des épisodes de pollution atmosphérique de plus en plus graves,  les écologistes attendent le renforcement des mesures déjà engagées et surtout le développement de nouvelles dispositions, pour répondre à ce défi, enjeu majeur de santé publique, ici comme ailleurs.


Mais comment ne pas élargir cette question et ne pas aborder l’engagement nécessaire de notre ville face au péril climatique ? Cet engagement ferme et résolu de Colombes sur la trajectoire de la transition écologique et énergétique est, à nos yeux, incontournable.


Loin d’être  « techniquement impossible », « financièrement inenvisageable » ou encore «objectivement irréaliste » voire « politiquement démagogique », la transition écologique et énergétique est un enjeu fondamental pour notre planète, notre pays, notre ville.


Tous les discours sur le scepticisme ou la résignation n’altéreront en rien notre énergie à vouloir faire entrer Colombes dans le cercle vertueux des villes écologiquement responsables.


Pour arriver à rendre possible ce qui est nécessaire, nous savons qu’il nous faudra, oser toujours, céder parfois, renoncer jamais !


Patrick Chaimovitch, conseiller municipal d’opposition, et le groupe EELV de Colombes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick
commenter cet article

commentaires