Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 11:51

Équilibre entre renouvellement urbain et urbanisation nouvelle, protection et renforcement des espaces verts, mixité sociale ou encore maîtrise des déplacements: Depuis le vote du conseil municipal, un bureau d'étude a été désigné, et 4 ateliers techniques se sont tenus autour des thèmes du logement, des équipements, du développement économiques, de l'environnement; un cinquième est programmé en décembre axé sur la morphologie urbaine.

retour sur les enjeux du PLU avec Patrick Chaimovitch, adjoint au maire délégué à l’Urbanisme et à l’Aménagement.(interview dans Mosaïque du mois d'octobre)



En quoi le Plan local d’urbanisme peut-il orienter la politique d’aménagement du territoire  colombien ?

De nouveaux habitants arrivent, des entreprises s'installent, des logements se construisent.Comment organiser tout cela ?

Plus ambitieux que le POS actuel, le PLU englobera l’habitat, l’environnement, les déplacements, les activités économiques et le traitement des espaces publics. Ce qui permettra de dessiner

un nouveau cadre de vie. Pour cela, le Projet d'Aménagement et de Développement Durable fixera des objectifs sur dix ans : équilibre entre renouvellement urbain et urbanisation nouvelle, diversité des fonctions urbaines, protection et renforcement des espaces verts, mixité sociale ou encore maîtrise des déplacements. Il fédèrera d’autres documents : le Programme Local de l’habitat, le Plan de Déplacements de Colombes sans oublier l’Agenda 21.


Alors que le PLU est cours d'élaboration, peut-on d’ores et déjà dresser un portrait du Colombes de demain ?

Quatre axes forts dessinent le Colombes de demain :

Solidarité, avec la diversification de l’offre de logements qui permettra une meilleure prise en compte des choix résidentiels à travers la construction de logements locatifs sociaux et en accession mais aussi en fonction de la réponse que nous apporterons aux besoins spécifiques. Nous regarderons dans ce cadre les secteurs où la densification est possible, e long des grandes voies par exemple.

Aux Grèves, à Europe à Ile-Marante et aux Fossés-Jean nous améliorerons le fonctionnement des coeurs de quartiers. En attendant l’arrivée du T1, nous repenserons également le développement du centre-ville.

Dynamisme, en confortant le tissu économique existant, en encourageant la création et en facilitant l’installation d’activités qui permettront d’agir sur l’emploi local.

Mobilité, en maîtrisant la circulation automobile, en favorisant l’usage des transports collectifs, en développant les circulations douces, en organisant le stationnement.

Écologie enfin, en économisant l’énergie, en utilisant des énergies renouvelables, en innovant, en renforçant les espaces verts et la biodiversité…L’éco-quartier de la Marine en est aujourd’hui le premier exemple.

Cette réflexion nous ne la mènerons pas en catimini. Au contraire, je m’appuierai sur les conseils de quartier et les habitants afin que l’avis de tous puisse s’exprimer et être examiné avec la plus grande attention.

Le PLU doit-il se réfléchir à plus grande échelle?

À terme certainement, car l’enjeu est de taille. Dans la boucle Nord, il faut réfléchir au bon équilibre intercommunal. Quand une communauté d’agglomérations sera créée, nous devrons être en mesure d’élaborer avec nos voisins un PLU intercommunal.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans ma délégation
commenter cet article

commentaires