Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 18:38

Colombes est riche d’une grande diversité urbaine qu’il faut pérenniser pour préserver certains secteurs et en renouveler d’autres. C’est l’ambition du prochain PLU avec la volonté de protéger les zones pavillonnaires. Cela déplaît à l’UMP dont le président-candidat a décidé de rendre possible la densification à outrance en faisant adopter en accéléré une loi permettant de majorer des droits à construire de 30%, avec un argumentaire digne d’un arracheur de dents.

Cette loi spéculative vise une minorité de propriétaires, excluant de fait des pans entiers de la population.

Cette loi approximative  nie la mixité sociale, la diversité des fonctions, la préservation des espaces, les cœurs d’ilot, la qualité du bâti et les enjeux écologiques.

Cette loi socialement injuste et déconnectée  de la crise du logement aggravera la hausse des prix du logement.

Sarkozy, président-candidat, se fiche des vrais enjeux :

- construire des logements accessibles à tous, le « tous-propriétaires » étant un leurre. Il eut été urgent d’obliger les villes à respecter les 20% de logements sociaux obligatoires, et plus encore : donner une impulsion dans les zones tendues, en portant à 30% cette obligation.

- remobiliser le livret A pour sa mission historique d’« intérêt général » et non comme il l’a décidé en attribuer 1/3 aux banques à d’autres fins.

- développer des fonds pour le logement privé, sur le modèle du logement social et ne pas laisser ce secteur aux promoteurs prédateurs.

- encadrer les loyers sans décourager les investisseurs,

- encourager l’habitat coopératif, réquisitionner les bâtiments inoccupés depuis des années pour combattre la spéculation immobilière.

- renforcer l’hébergement d’urgence pour toutes les situations de détresse qui ne cessent d’augmenter.

Rénover les logements est un impératif social et écologique, un gisement d’économies de charges pour alléger les fins de mois difficiles, et une source d’emplois nouveaux non délocalisables.

Une autre politique de l’habitat, solidaire, juste et écologique est possible.

tribune des élus EELV parue dans Mozaïque du mois d'avril

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans ma délégation
commenter cet article

commentaires

Recherche