Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 23:27

Les élus écologistes régionaux se félicitent des annonces de Jean-Marc Ayrault sur le projet de Nouveau Grand Paris. Reprenant les propositions de Cécile Duflot, le Premier ministre a confirmé, mercredi 6 mars, le financement du projet de nouveau métro à l’horizon 2030, mais également celui, à hauteur de 7 milliards d’euros, des projets du plan de mobilisation de la Région Ile-de-France. Ces derniers visent à améliorer, sans attendre, les transports du quotidien.

Avec les nombreuses gares en banlieue de la rocade, le nouveau projet permettra à des millions d’usagers de se rendre au travail sans passer par Paris, tout en soulageant un réseau existant déjà saturé.  Le Nouveau Grand Paris s’adresse aussi aux territoires oubliés, notamment les quartiers enclavés ou certains territoires de la grande couronne. En 2030, le métro ira jusqu’en Seine et Marne !

Les élus écologistes approuvent également l’autre volet du Nouveau Grand Paris : l’investissement dans les transports d’aujourd’hui. En partenariat avec l’Etat, la région Île-de-France va ainsi investir 7 milliards d’euros d’ici 2017, afin d’améliorer les RER, acheter des nouveaux trains, prolonger des lignes. C’est le cas notamment de plusieurs lignes de tramway et du prolongement d’Eole à l’ouest.

En période de crise, et alors que la tentation de l’austérité est de plus en plus forte, les écologistes se félicitent du lancement d’un projet d’avenir qui  créera 250 000 emplois d’ici 2030 dans un secteur clef de la conversion écologique des territoires : les transports en commun. Seuls des investissements massifs dans ce secteur permettront de sortir de la dépendance au pétrole et du tout automobile.

Les écologistes regrettent néanmoins la superposition des projets pour le nord du territoire de l’Ile-de-France, notamment ceux qui traversent les terres agricoles du triangle de Gonesse. Entre le barreau de Gonesse, CDG Express et la nouvelle ligne du Grand Paris, la sobriété et le bon sens impliquent de faire des choix courageux et respectueux des espaces naturels.

Les écologistes rappellent que l’avenir du Grand Paris et de la région Île-de-France ne sera assuré que dans le respect de l’ensemble des territoires et de leurs habitants. Un signal fort doit être adressé aux habitants de la grande banlieue et des zones rurales, qui ne bénéficieront pas tous des nouvelles infrastructures mais qui continueront de payer plus chers leurs abonnements et leur titres des transports. Cet acte d’égalité et de justice territoriale est le Pass navigo à tarif unique. C’est la prochaine étape et la priorité numéro 1 des élus écologistes franciliens. 

Les élus écologistes prennent acte du rééquilibrage exprimé par Jean-Marc Ayrault vis à vis du projet de loi de décentralisation transmis récemment au Conseil d’Etat. Le Premier ministre a en effet largement insisté sur le rôle stratégique de la Région Île-de-France dans l’aménagement du territoire, citant le SDRIF (Schéma directeur Île-de-France 2030) et insistant sur la dimension régionale des futurs schémas d’organisation de l’habitat. En ce sens, Jean-Marc Ayrault valide les objectifs politiques de lutte contre l’étalement urbain et de construction de la ville durable de demain.

Les élus écologistes continueront à défendre l’égalité entre les territoires plutôt que la compétition internationale à tout prix. Ils seront également vigilants à ce que la réforme territoriale renforce la légitimité démocratique des futures institutions, en particulier à travers la simplification du millefeuille administratif actuel.

Groupe EELV au Conseil Régional Ile-de-France

 

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans environnement
commenter cet article

commentaires