Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 13:21

 

Nous prenons acte de l’annonce de la composition du nouveau gouvernement.

Ce changement de casting ne s’accompagne manifestement d'aucune inflexion économique ou sociale.
Les rapides échanges que nous avons pu avoir, tout comme notre homologue du Sénat, avec le premier ministre, qui sont naturels pour un groupe de la majorité, ne laissent percevoir aucun engagement nouveau en faveur de l'écologie, pourtant indispensable à la sortie de la crise et à la préservation de l'environnement et à l'amélioration de la qualité de vie des Français.
Dans ces conditions, nous n’avons pu que constater que les conditions n’étaient pas réunies pour que la question de la participation d’écologistes au gouvernement soit posée.
Fidèles aux engagements que nous avons pris devant les Français lors des élections législatives de juin 2012 et au mandat qui nous a été confié, nous continuerons à œuvrer collectivement pour faire entendre la voix de l’écologie à l’Assemblée nationale, au sein de la majorité, pour que celle-ci intègre davantage les solutions écologistes. Nous continuerons à dialoguer avec le gouvernement pour construire des projets communs.
Alors que les populismes et l’extrémisme menacent, notamment au travers de la poussée sans précédent du Front National, l’épisode politique que nous venons de vivre, et la conclusion qui lui a été apportée par le Président de la République et le Premier ministre illustrent une réalité devenue évidente : nos institutions ne sont plus adaptées aux temps et aux enjeux.
Le présidentialisme et l'illusion d'un parti qui aurait la majorité à lui tout seul deviennent des facteurs de blocage qui freinent la mise en œuvre des réformes partagées au lieu de les faciliter.
Nous sommes décidés à porter au sein de la majorité la nécessaire réflexion collective qui doit aboutir à une profonde réforme institutionnelle.
Nous souhaitons la réussite du nouveau gouvernement de Manuel Valls. C’est sur ses actes que nous le jugerons, sur sa capacité à mener à bien les réformes dont la France a besoin, notamment par la mise en œuvre des engagements du projet présidentiel en matière de transition énergétique, de préservation de notre modèle social, de réformes institutionnelles et de société, ou encore de réorientation de la politique budgétaire européenne.   

Paris, le 26 août 2014

 
Barbara POMPILI et François de RUGY
Co-présidents du Groupe écologiste de l'Assemblée nationale

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans environnement
commenter cet article

commentaires