Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 18:30

Il y a maintenant deux semaines, la municipalité  a organisé un après-midi d’exposition des projets du quartier du Petit Colombes. Plus de 400 personnes y sont passées, qui ont pris connaissance de ce qui allait se produire dans les toutes prochaines années, ont posé de nombreuses questions, auxquels les élus et techniciens présents ont essayé de répondre avec précision, une partie de ces éléments figurant déjà dans un dépliant joint à Mosaïque avant l’été.

Si l’on prend en compte les aménagements des places Aragon et Victor Basch, la construction du nouveau Centre Social et Culturel, celle de nouveaux logements rue Jules Ferry, les chantiers des Grèves 1 et 2, les projets de restructuration de la résidence de travailleurs migrants ADOMA et la rénovation de la résidence Colbert, propriété de Logirep, ce sont  près de 55 millions d’Euros qui seront engagés par la ville dans les prochaines années, avec des subventions couvrants environ 65% des dépenses.

A cela il faut ajouter les travaux de réhabilitation de Colombes Habitat Public (Rond-Point Est et 176 Charles de Gaulle), ceux relatifs au prolongement du T2, ainsi que les travaux de voirie et de stationnement menés par la commune dans le quartier, et les interventions sur le bâti dans le cadre des OPAH et de la thermographie aérienne.

Concrètement, de quoi  s’agit-il ?

 

Place Aragon et Square Victor Basch

Place Aragon

Le projet porte sur un nouveau traitement de la place, la fermeture des escaliers et la division en deux parties  de la coursive, le traitement des passages avec la fermeture du passage situé au Nord, la mise en place de traitement enfouie de la collecte des ordures ménagères. A cela s’ajoute la réhabilitation des 61 logements place Aragon par CHP, la création d’un pôle public de proximité de 500 m²  sur deux niveaux à la place du CALA, du déplacement de la bibliothèque (qui sera installée sur l’écoquartier de la Marine) et du passage le long du café. Ainsi la mairie de quartier sera située totalement en rez-de-chaussée.

Enfin, un lien entre les places Aragon et Victor Basch, conçu à travers le mobilier urbain et l'éclairage,  marquera un lien entre les deux places.

Square Victor Basch

Les travaux porteront sur la végétalisation de la place (dont le côté minéral fait l’unanimité contre lui), la résidentialisation des pieds d’immeuble (229 logements sont concernés) de  Colombes Habitat Public sans aucune incidence sur les loyers, de manière à tranquilliser la vie quotidienne des locataires des niveaux inférieurs, la démolition du bassin et de la rotonde, et enfin le changement des limites du square et le traitement de ses entrées et sorties. Cette approche permettra de poursuivre ce qu’on appelle le continuum vert, c’est-à-dire la liaison entre les différents squares réalisés ces dernières années pour rejoindre à terme le parc de l’Ile Marante et les berges de Seine en toute sécurité.

Pour ces deux projets, deux groupes de travail avec les habitants avait été constitués  et se sont réunis à plusieurs reprises entre le printemps 2009 et le printemps 2010 ; des représentants de ces groupes ont participé à un jury qui a désigné le lauréat en juin 2010. Le conseil municipal a entériné ce choix en septembre dernier. Le temps de travailler précisément à ces projets, ls travaux débuteront au dernier trimestre 2011 et dureront environ 1 an.

A l’occasion de ces travaux, une réflexion va être menée sur le traitement du secteur de la rue Gabriel Péri impactée, en lien avec le Conseil Général puisque cette rue est en réalité une route départementale.

 

Centre Social et Culturel et programme de logements

Centre Social et Culturel

Le projet  a été proposé par la ville de Colombes pour apporter plus de confort (les surfaces sont largement augmentées atteignant 1300 m² modulables) et plus de lien entre le secteur des Grèves et celui du Petit Colombes, puisque le CSC est actuellement en rez-de-chaussée du bâtiment LOGIREP rue Colbert. Le souhait étant de rendre ce niveau au logement, avec une meilleure accessibilité dans le logement social aux personnes à mobilité réduite, que cela soit dû à un handicap ou au vieillissement. Le CSC permettra le stationnement de 24 places en sous-sol.

Le nouveau CSC sera réalisé sur le terrain  à l’angle de la rue Colbert et de la rue Jules Ferry et la norme environnementale retenue est le BEPAS (Bâtiment à Energie PASsive), intégrant la collecte enfouie des déchets, la récupération des eaux pluviales.

Construction de 24 nouveaux logements

La construction du CSC sera accompagné de la réalisation de 24 logements répondant aux normes environnementales BBC, avec des places de parking en sous-sol.

Pour ces deux opération, un permis de construire est en préparation, , les travaux débuteront fin 2011 pour une livraison fin 2012/début 2013.

 

Les Grèves

Cet important dossier a pour but de désenclaver le quartier, de donner une adresse visible depuis les rues existantes ou nouvelles à chaque immeuble, de proposer de nouveaux espaces verts et récréatifs, de réorganiser les stationnements (388 places existants en aérien aujourd’hui, y compris centre commercial et crèche, 616 places demain), et dans une moindre mesure de prendre en compte le développement durable (il est apparu assez difficile de revenir sur cette question sauf à mettre en péril le démarrage des chantiers alors que les habitants attendent « les premiers coups de pioche »). Les premiers travaux liés aux préparations des chantiers de Grèves 1 commenceront à la fin de cette année.

Grèves 1 :

Les travaux, qui concernent 357 familles, portent sur le désenclavement du quartier par deux voies nouvelles, la réorganisation et l’amélioration du stationnement avec la construction de deux parcs de stationnement souterrains, d’un parking pour la crèche, la création d’un mail piéton et planté rue Salvador Allende intégrant une piste cyclable, la création d’un bassin de rétention des eaux de pluie réutilisables pour le lavage des rues , le réaménagement du parvis du centre commercial.

En ce qui concerne les logements, ceux-ci seront résidentialisés, les halls des 5 immeubles seront restructurés (aucun immeuble ne sera démoli). La collecte sélective enfouie sera installée, des espaces de proximité créés : squares, jardins ouvriers et aires de jeux.

Grèves 2 :

Les travaux concernent 327 familles, portent également sur le désenclavement du quartier mais par la création d’une traversée, la réorganisation et l’amélioration du stationnement avec la construction aussi de deux parcs de stationnement souterrains et de petits parkings le long de la rue jules Ferry, la poursuite du mail Allende, de la résidentialisation, de la collecte sélective enfouie, et la restructuration de 5 halls d’immeubles. 12 maisons de villes seront réalisées.

 

Adoma et Logirep rue Colbert

Dans la mémoire de beaucoup, c’est l’ancienne Sonacotra, filiale de la Caisse des Dépôts, tout comme Logirep. les chantiers de ces deus opérations ne débuteront pas avant 2013/2014.

                Adoma

Ce projet, situé à l’angle du carrefour Colbert/Côtes d’Auty, et  repris complètement par notre équipe, vise à démolir le foyer de travailleurs migrants (dont beaucoup sont dorénavant à la retraite) de 329 chambres vraiment indignes pour construire une résidence sociale de 217 studios comportant les éléments de confort indispensable aux résidents et des locaux de services. Cela en redéfinissant les limites de propriété entre Adoma et Logirep rue Colbert.

Au plan urbain, nous proposons de ne pas reconstituer la tour Adoma (R+12), mais de recomposer le terrain par des petits immeubles (maxi R+5) en façade de rue et à l’intérieur de l’opération, permettant de réaliser cette opération complexe en plusieurs phases. Le principe d’un label BBC est soutenu par la Ville. Des places de parking seraient réalisées en sous-sol, en remplacement des places existant en surface.

En complément aux 217 studios, une résidence étudiantes pourrait être réalisée par Adoma dans le cadre des compétences prévues par la loi pour ce type d’organisme.

J’écris à la fois au futur et au conditionnel, car pour l’instant tout n’est pas encore décidé.

                Résidence Logirep rue Colbert

Cette opération de réhabilitation  concerne les 3 bâtiments, accompagnée de la résidentialisation de cet ensemble de logements sociaux. Seront mis en œuvre la fermeture de la résidence, le repositionnement du stationnement à l’arrière, création de parvis entre les halls et la rue Colbert, le repositionnement de l’aire multisports en limite d’Adoma, la création de deux jardins résidentiels dont l’un pour les jeux d’enfant), l’enfouissement de la collecte sélective, la création de noues drainantes pour la récupération des eaux pluviales.

Sur les bâtiments, Logirep changera les menuiseries, refera l’électricité, la plomberie, le chauffage sera modifié, les halls d’entrée rénovés, et les rez-de-chaussée actuellement occupés par le CSC seront transformés en logements pouvant accueillir des personnes à mobilité réduite.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans ma délégation
commenter cet article

commentaires

Recherche