Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 22:48

Le décès d’un malien sans-papiers après des tirs de Taser à Colombes la nuit dernière pose plusieurs questions :

Pourquoi des résidents en France de nationalité étrangère n’ont-ils pas droit au logement comme tout à chacun – en supposant que tout à chacun a d’ailleurs accès au logement, ce qui n’est pas évident par les temps qui courent ?

Pourquoi ces résidents sont-ils obligés de vivre dans la clandestinité ? De trouver des hébergements forcément précaires ? D’avoir peur dans la rue, quand ils voient un uniforme ? Pourquoi le Réseau Education Sans Frontières (RESF) du 92 et de Colombes est-il mobilisé depuis des années, et pourquoi a-t-il permis le retour de deux lycéens Colombiens expulsés de France ?

Pourquoi les écologistes sont-ils opposés au Taser ? Et la Ligue des Droits de l’Homme ? Et Amnesty International ? Et des associations citoyennes ? Pourquoi la police nationale est-elle équipée de flashballs et de Taser ? Pourquoi ne promeut-on pas plutôt la compétence de ses agents : car sur le terrain, ce n'est pas l'arme qui fait la différence, mais la compétence, mélange de déontologie et de technicité. Pourquoi le patron de la société Taser France recommande-t-il de ne pas viser le coeur ? Pourquoi aux Etats-Unis et au Canada, l’utilisation du Taser a-t-elle déjà coïncidé avec la mort d'un homme ?

Est-ce que toutes ces questions auraient à voir avec celles des libertés publiques et des solidarités, ou encore avec les politiques sécuritaires et xénophobes du gouvernement ?

En ce qui concerne le Taser, comme beaucoup d’autres, je m’étais déjà inquiété des textes concernant l’armement au Taser des polices municipales il y a à peine 6 mois

http://patrick-chaimovitch.over-blog.net/article-le-taser-la-fusillade-de-villiers-sur-marne-et-la-police-municipale-51259700.html

 

Et rapidement, une petite interview de N. Mamère, cosignataire avec notamment les 5 élus Europe-Ecologie-Les Verts de Colombes d'un appel qui sera bientôt en ligne:

 

Mamère: "Le décès est lié aux effets du Taser"

Suite au décès d'un Malien interpellé au Taser dans la nuit de lundi à mardi à Colombes (Hauts-de-Seine), le député d'Europe Ecologie - Les Verts, Noël Mamère, annonce au JDD.fr qu'il va une nouvelle fois déposer une proposition de loi visant à interdire le Taser. "Nous n'allons pas laisser les choses impunies", s'insurge l'avocat, qui a défendu le porte-parole du NPA, Olivier Besancenot, lors de son procès contre la société Taser.


Un homme est décédé suite à une interpellation au Taser. Quelle est votre réaction?
Cela prouve bien que nous avions eu raison [les Verts, ndlr] de déposer une proposition de loi, en juillet 2009, visant à interdire le Taser, tant au niveau de sa commercialisation que de sa distribution à la police municipale. Cette proposition de loi n'a malheureusement pas été suivie d'effets. Je suis intervenu à plusieurs reprises sur le sujet ces dernières années: en ouvrant les portes de l'Assemblée nationale en 2007 à Olivier Besancenot pour une conférence de presse intitulée "Halte au Taser", lorsqu'il avait été attaqué en diffamation par la société Taser alors qu'il n'avait fait que reprendre le rapport d'Amnesty international. Puis en le défendant lors de son procès. Les Verts se sont également battus dans l'hémicycle pour interdire l'utilisation du Taser contre les attroupements ou lors de manifestations… Contrairement à ce qu'affirme la société qui le fabrique, le Taser est une arme létale, qui peut entraîner la mort.

«La politique ultra-sécuritaire du gouvernement montre ses limite»

Justement le patron de Taser France, Antoine di Zazzo, dit attendre l'autopsie, arguant qu'à ce jour ce pistolet n'a jamais tué…
Il faudrait quand même qu'Antoine di Zazzo ne dise pas qu'un stylo est blanc lorsqu'il est noir… Je ne dis pas que le Taser a directement tué cet homme, mais bien que son décès est lié aux effets de cette arme. Aujourd'hui, nous n'avons pas besoin de Taser pour arrêter les gens. Ce n'est pas une solution. C'est même, au contraire, une faute. Plus qu'une faute!

Qu'allez-vous faire?
Le gouvernement mène une politique ultra-sécuritaire qui est en train de montrer ses limites. Après les flashballs, le Taser, ce seront bientôt des drones qui surveilleront les manifestations! Nous n'allons pas laisser les choses impunies. La mort pour rien de ce Malien est une raison supplémentaire de revenir à la charge. Nous allons une nouvelle fois déposer une proposition de loi visant à interdire le Taser.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans société
commenter cet article

commentaires

Recherche