Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 22:45

Lors du conseil municipal du 25 septembre dernier, j’avais interrogé, N. Goueta sur les rumeurs qui faisaient état de réflexions sur l’organisation d’une intercommunalité qui tournait le dos à la Boucle-nord des Hauts-de-Seine ( http://www.patrick-chaimovitch.org/article-cm-25-09-question-orale---question-orale-metropole-et-cooperation-intercommunale-124668731.html ). Dans sa réponse, par l’intermédiaire de sa 1ère adjointe C. Koblentz, elle indiquait aux membres du conseil municipal que  « mes questions précises… paraissaient un peu prématurées ». Cela c’était le 25 septembre.

 

Depuis cette date, la question intercommunale est devenue du grand n’importe quoi, et sa mise en œuvre  une véritable supercherie démocratique.

 

Dès le 18 juillet, le Maire UMP d’Argenteuil faisait délibérer son conseil municipal pour que cette commune de plus de 100 000 habitants soit rattachée à la future Métropole du Grand Paris, ce qui la conduisait de fait, à être rattachée à Colombes pour des raisons de continuité territoriale.

 

Le 10 octobre, soit à peine 2 semaines après le conseil municipal de Colombes,  Eric Césari, maire-adjoint de Courbevoie et Président de la Communauté d’Agglomération Seine-Défense qui regroupe Puteaux et Courbevoie, (mais également ancien secrétaire général de l’UMP et à ce titre mis en cause dans l’affaire Bygmalion et destitué par A. Juppé et F. Fillion) annonçait, tout en affirmant que « « notre projet n’est pas caché » que des discussions étaient en cours avec Colombes (on peut voir son intervention à partir du site (http://www.youtube.com/watch?v=V6f2xEHRnlA) . Bref ce qui était prématuré pour les Colombiens et leurs élus ne l’étaient pas dans d’autres cercles, pour ne pas dire dans d’autres clans.

 

Pour clôturer ce premier round, le conseil municipal d’Argenteuil a voté sa demande d’adhésion à Seine-Défense,  lors d’un conseil municipal extraordinaire le 16 octobre - 3 semaines donc après celui de Colombes au cours duquel N. Gouéta considérait que cette question était prématurée ! (http://www.argenteuil.fr/265-comptes-rendus-des-conseils-municipaux.htm conseil municipal du 16 octobre).

 

Que dit entre autre la délibération d’Argenteuil ? Elle se fonde – c’est le 7ème considérant- sur « la volonté d’adhésion concomitante des communes de Colombes, la Garenne-Colombes, et Bois-Colombes à la Communauté d’Agglomération Seine-Défense assurant la continuité territoriale de la Communauté d’Agglomération Seine-Défense jusqu’à Argenteuil ».

 

C’est incroyable, alors que les Colombiens ne sont au courant de rien, les maires UMP des 6 communes concernées décident dans leur coin de créer une intercommunalité de près de 400 000 habitants sans débat en amont ! Quelle piètre idée ont-ils de l’opinion et de l’avis des habitants ! Et pourtant des questions restent en suspens : alors que Courbevoie sans Puteaux mais avec La Garenne-Colombes était engagée depuis 2010 dans un Syndicat d’études  adossé à la Communauté d’Agglomération du Mont-Valérien (Nanterre, Rueil-Malmaison et Suresnes) et que des réflexions communes y étaient menées, ce regroupement politique est-il le plus opportun ?  Alors que Colombes s’était engagé dans une logique de coopération dans le cadre de la Boucle nord des Hauts-de-Seine et qu’un Contrat de Développement Territorial  avec été signé avec l’Etat, Bois-Colombes, Asnières et Gennevilliers, que deviennent ces 2deux dernières communes dans la nouvelle organisation territoriale de la future métropole ?

 

Selon E. Cesari, le projet intercommunal est d’abord économique. Quand on connait les politiques antisociales, anti-écologiques, anti-démocratiques de certains de ces maires, on ne peut que s’inquiéter de la nature d’un futur projet de territoire.

 

Alors que le prochain conseil municipal de Colombes se déroulera le 13 novembre prochain, dans 6 jours, je viens de recevoir cet après-midi - il était temps - le dossier du conseil : la Maire de Colombes s’est enfin décidée à inscrire la question de l’adhésion à la Communauté d’Agglomération Seine-Défense à l’ordre du jour de cette séance, mettant ainsi Colombiens et leurs élus devant le fait accompli.. Mais dans quelles conditions et avec quel projet pour cette partie de la future Métropole!

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires

Recherche