Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 13:29

Ce matin, vers 8 heures, un fait divers extrêmement grave a eu lieu à Colombes. Une femme a été victime de deux coups de feu dans son appartement dans le cadre d’un conflit familial. La victime a été transférée immédiatement à l’hôpital Foch dans un état critique et est décédée des suites de ses blessures.

 

Cet événement tragique fait suite à plusieurs faits divers d’une extrême violence qui ont eu lieu ces dernières semaines à Colombes : une femme, enceinte, a été poignardée à mort par son conjoint, deux femmes ont été sauvagement agressées en pleine rue par un même individu, un homme en a poignardé un autre lors d’un différent personnel.

 

Ces actes violents sont terribles. On pourrait penser que ce sont des faits divers. Il n’en est rien. Il s’agit de violences faites à des femmes dans une société qui pense la femme peut être punie de la sorte, punie par des hommes évidemment, en dehors de toute justice républicaine. Une sorte de loi privée, machiste.

 

Les viols et les violences sexistes qu’ils soient intraconjugales, intrafamiliales ou extérieurs, les agressions verbales, les mariages forcés, le harcèlement au travail, les contraintes sexuelles, les violences conjugales…qu’ils soient physiques ou psychologiques, ne doivent plus être considérés comme une fatalité. C’est en luttant contre les inégalités femmes-hommes que nous pourrons enfin vivre dans une société juste où tuer une femme ne sera plus considéré comme un « drame passionnel », où le viol sera considéré comme étant aussi grave que la torture, comme ça l’est déjà juridiquement.

 

Les chiffres sont accablants : une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son (ex-) conjoint. La France enregistre 48 000 viols de femmes par an. La route est longue jusqu'au respect des droits de la femme.

 

En France, 654 000 femmes ont déclaré avoir subi des violences physiques ou sexuelles  en 2009, un chiffre en augmentation par rapport à 2008. Dans la plupart des cas ces violences ont lieu au sein même de leur foyer.

Selon les chiffres communiqués par le ministère de l'intérieur, en 2011, 140 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint.

La prise en compte de ces questions progresse timidement : le Parlement a adopté en 2012 une loi sur le harcèlement sexuel. Il vient de voter une loi cet été protégeant les femmes victimes de violence et de la traite. Cette loi élargit et durcit les peines en matière de mariage forcé, d’avortement forcé et de mutilations sexuelles. La loi publiée renforce aussi la lutte contre la traite des êtres humains.

Enfin un projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes est en préparation :pour:

-         faire progresser l’égalité professionnelle,

-         mieux garantir les femmes contre les impayés de pensions alimentaires,

-       protéger les femmes contre toutes les violences, maintenir la victime dans son logement et en évincer l’auteur de violences conjugales,

-         généraliser le Téléphone Grand Danger.

-         assurer une juste représentation des femmes dans la société

 

A Colombes, le CLSPD (Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) engagé à partir de 2010 prend en compte la dimension de la violence faite aux femmes, y compris au sein des familles, en associant différentes catégories de professionnels. locaux ou départementaux 

 

Il est évident qu’une partie de ces professionnels  est parfois démunie, Les personnels judiciaires, policiers, médicaux doivent être formés à ces enjeux, pour que les victimes puissent être aidées tant dans le champ de la prévention que celui de l’aide aux femmes qui ont subi un traumatisme.

 

Mais surtout, c’est toute la société qui doit porter un autre regard sur les femmes et agir avant le drame, avant que la vie d’une femme soit brisée.

 

 Il faut tout faire pour que cesse la promotion des schémas les plus sexistes. Il faut tout faire pour que les comportements changent.

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick - dans colombes
commenter cet article

commentaires

Recherche