Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 12:16

Nadine Morano est une crétine, une femme politique pas respectable du tout. On le sait depuis longtemps, mais ça se confirme d’année en année.

Au mois d’aout, au plus fort de la période estivale où les journaux n’ont pas grand-chose à se mettre sous la main, il faut faire du buzz. Quoi de mieux que de le faire sur le dos des étrangers, ou en tout cas de la représentation que certains peuvent avoir des étrangers. L’année dernière c’était une femme voilée à la plage. Cette année ce sont les migrants. Nadine Morano est-elle au FN ? Non elle est chez « Les Républicains ». Comme quoi ce parti a vraiment usurpé sa nouvelle appellation.

Mouvement en 2 temps :

1er temps : les migrants, plutôt que de venir en Europe en général, et en France en particulier, devraient résister dans leurs propre pays contre leurs oppresseurs, comme les français l’avaient fait pendant la seconde guerre mondiale. Ces propos sont dégueulasses. Comme si il était aisé de se révolter en Érythrée, en Somalie, en Syrie ou ailleurs, quand on croule sous les bombes, la terreur ou les deux. De plus c’est injurier les milliers de belges, de français, d’allemands qui fuyaient devant l’avancée des troupes nazies en 1939 sur les routes européennes, et essayaient d’échapper pour certains aux tirs des Stuka (sans parler des espagnols antifranquistes peu avant). C’est aussi oublier ceux qui étaient déjà dans des camps de concentration en Allemagne... ou en France. Ce qu’elle a ainsi sorti sur les réseaux sociaux, faussement inquiète, est une injure à la démocratie, et à la notion de liberté. Au passage, elle aurait pu s’indigner sur le fait que les endroits de la planètes qui sont à feu et à sang le sont aussi parce que des pays marchands de canons– dont la France –commercent et vendent la mort.

2ème temps : face aux réactions nombreuses et hostiles à ses propos, elle en rajoute une couche, en prétextant la situation parisienne faite aux migrants. Situation difficile quand on veut la traiter dans la dignité (ainsi une quarantaine d’entre eux, venant du campement de la Chapelle sont hébergés « provisoirement » dans un foyer Adoma vidé pour restructuration à Colombes depuis 6 semaines, et heureusement soutenus par les associations du quartier, en attendant une solution pérenne). Et là, c’est le pompon : les migrants sont sales (même à New York ça n’existe pas, dit-elle à la radio), nous sommes envahi, en plus parmi eux se cachent des terroristes, et enfin on se prépare à tous les accueillir. Brouhh. J’en ai presque froid dans le dos… tellement elle caricature la réalité et émet des mensonges. Ses propos sont carrément affligeants.

A New York, et dans d’autres grands villes américaines, il n’y a pas de déferlante de migrants, ou alors ça se saurait. Mais il y a beaucoup de gens qui dorment dans la rue, qui font la manche, contrairement à ce qu’elle affirme. Simplement, ils sont noirs, ce qui signifie aux USA qu’ils sont pauvres et victimes d’un système intensément discriminatoire. En France, à Paris et dans plein d’autres villes, c’est la même chose. Ce qu’on voit c’est une misère qu’on ne peut plus cacher, malgré des tentatives de camouflage ici ou là, avec des arrêtés anti-mendicité, des grillages ou une chasse par les polices municipales manu-militari (cela a été le cas en juin à Colombes). Avec Nadine Morano, la compassion, la solidarité simplement humaine ne sont pas au rendez-vous. Dire qu’elle a été secrétaire d’Etat en charge de la famille et de la solidarité! J’aurais préféré qu’en tant que responsable politique, qu'en tant qu'eurodéputée, elle décrive ses propositions pour lutter contre la pauvreté qui pousse une partie des plus pauvres, des plus désespérés à la rue. Non, cette responsable est tout bonnement irresponsable.

Quant à l’affluence massive des migrants africains en Europe, la situation est complexe. Quoiqu’on pense des mesures prises par l’Europe depuis 10/15 ans, la situation a profondément changé à ses frontières. On peut vouloir tout contrôler, tout surveiller, empêcher toute mouvement dans l’espace Schengen, laisser les bateaux affréter par des mafias locales couler en Méditerranée, laisser se développer l’esclavage dans certaine partie de l’Afrique sub-saharienne, rien n’y fera ; il faut repenser, calmement, au niveau européen et pas seulement national, des politiques globales. Et ce ne sont pas les anathèmes de certains, leur agitation et leurs chiffons rouges, qui aideront à la résolutions de problèmes d’une grande complexité.

Enfin, le terrorisme. C’est un peu fort de café pour rester poli. On sait qu’en France, les attentats commis à Toulouse et Montauban en 2012, à Paris en début d’année 2015 l’ont été par des personnes, françaises de nationalité, intégrées dans leur environnement familial et social, jusqu’à ce qu’une rupture idéologique se fasse. Il en de même pour les attentats en 2001 du World Trade Center et du Pentagone, avec des terroristes intégrés à la société américaine,
Dans les 2 cas, les centres de décision sont ailleurs (Ben Laden et Al Qaida hier, ou Etat Islamiste aujourd’hui). Nadine Morano pratique de la désinformation. En assimilant les migrants à des envahisseurs musulmans et terroristes, non seulement elle délire, non seulement c’est indigne de son niveau de responsabilité, mais elle provoque, elle fait le choix de radicaliser le discours de la droite française en marchant sur les plates-bandes du Front National.

Ses propos, ses valeurs sont dignes du caniveau, d’où tout cela n’aurait pas dû sortir.

Repost 0
Published by patrick - dans politique
commenter cet article